Sondages de l'Elysée : une enquête ouverte

  • A
  • A
Sondages de l'Elysée : une enquête ouverte
@ Reuters
Partagez sur :

Elle a été ouverte après une plainte d'Anticor visant indirectement Nicolas Sarkozy et son entourage.

Une enquête préliminaire vient d'être ouverte après une plainte de l'association Anticor visant indirectement Nicolas Sarkozy et son entourage et portant sur les conditions de passation de sondages commandés par l'Elysée de 2007 à 2012, a indiqué mardi à l'AFP une source judiciaire.

>> Sondages : une plainte vise Sarkozy

Déposée début octobre, cette plainte est la seconde d'Anticor dans l'affaire dite des sondages de l'Elysée.

"Réalisés à des fins étrangères à sa fonction"

L'enquête préliminaire a été confiée par le parquet de Paris à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne, a-t-on précisé. Cette seconde plainte de l'association vise l'ex-chef de l'Etat et les sociétés ayant passé un contrat avec l'Elysée, en particulier la société Publifact de son conseiller Patrick Buisson.

Cette plainte élargit le champ des infractions visées par la première, en particulier au détournement de fonds publics, et s'appuie sur des documents (factures, conventions, contrats) recueillis par le militant écologiste Raymond Avrillier, pour viser d'autres contrats. Raymond Avrillier, qui avait écrit au parquet de Paris pour dénoncer ces faits, a été entendu le 25 juin à l'antenne grenobloise de la police judiciaire, selon la même source.

"Il est avéré à la lecture des sondages effectués que certains relèvent de l'intérêt privé ou partisan de Monsieur Nicolas Sarkozy et ont donc été réalisés à des fins étrangères à sa fonction. Ces faits constituent le délit de détournement de fonds publics", assure Anticor dans la plainte.