Six candidats prêts à débattre sur le Web

  • A
  • A
Six candidats prêts à débattre sur le Web
François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen ont très rapidement donné leur accord.@ MAXPPP/REUTERS
Partagez sur :

A 13 jours du premier tour, plusieurs candidats ont déjà répondu favorablement.

Combien seront-ils au final ? Le Lab d’Europe1.fr,Dailymotion, Yahoo.fr,Le Parisien.fr et Le NouvelObs.com s’associent, et proposent aux candidats à l’élection présidentielle de participer au débat que les Français attendent. Une première. Six prétendants à la fonction suprême ont déjà accepté l’invitation lancée jeudi dernier.

Ils ont dit oui

Dernier en date à avoir donné son accord, Philippe Poutou. Invité lundi d'Europe 1 soir, le candidat NPA s'est déclaré "partant" sans la moindre hésitation.

Jacques Cheminade devrait aussi en être. Interrogé par Le Lab d’Europe 1 sur sa participation, le candidat Solidarité et Progrès n’a pas fait le difficile. "Bé oui, évidemment !", a-t-il simplement communiqué via son compte Twitter.

Un peu plus tôt, c’est la candidate Europe-Ecologie-Les Verts qui avait donné son accord. "Oui, bien sûr", a répondu Eva Joly sur Europe 1. L’eurodéputée a également appelé de ses voeux un "débat avec les grands candidats" pour "pouvoir réellement confronter les points de vue et éclairer l’opinion".

François Bayrou avait été le premier à donner son accord à un débat sur Internet. Parti en guerre contre une campagne qu’il estime accaparée par les deux "grands" candidats, le représentant du MoDem avait donné son feu vert dès jeudi soir. "Les Français ont droit à ce débat", avait-il commenté sur son compte Twitter.





Bravo @leLab_E1@LeNouvelObs@le_parisien@Dailymotionews@Yahoo_France pr #ledébat à 10. Les Francais ont droit à ce débat

Apr  05 via TweetDeckFavoriteRetweetReply

Nicolas Dupont-Aignan, représentant de Debout la République, et Marine Le Pen du Front national lui ont emboîté le pas."Oui, cent fois oui", a réagi vendredi sur Europe 1 la candidate FN. "Ce sont toujours les mêmes qui répondent oui et toujours les mêmes qui répondent non. On voit bien que MM. Hollande et Sarkozy ne veulent pas débattre, ils veulent se battre tout seuls. Mais ce n'est pas ça une présidentielle", a-t-elle ajouté.

Il a d'ores et déjà dit non

Si l’on ignore encore combien de candidats répondront au final favorablement à ce débat, il en est un sur lequel il ne faudra pas compter : Nicolas Sarkozy. Mais Internet n''y est pour rien. Le président-sortant a tout simplement rejeté, dans un entretien au JDD, toute idée d’un débat entre les dix candidats avant le premier tour.

>> Pour découvrir les règles proposées pour ce débat, cliquez ici.