S'il était candidat en 2017, Emmanuel Macron serait éliminé au premier tour

  • A
  • A
S'il était candidat en 2017, Emmanuel Macron serait éliminé au premier tour
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Un sondage diffusé jeudi indique que si Emmanuel Macron était candidat à l'élection présidentielle de 2017, il n’accéderait pas au second tour.

Emmanuel Macron serait éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle, s'il devait être le candidat socialiste en 2017, et ferait moins bien que François Hollande, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé jeudi.

Marine Le Pen loin devant. Dans l'hypothèse d'une candidature de Nicolas Sarkozy pour Les Républicains, le ministre de l'Economie obtiendrait 17% des voix au premier tour, derrière la présidente du Front national, Marine Le Pen, 28%, et l'ancien chef de l'Etat à 19%. Si Alain Juppé devait être le candidat de la droite, le score d'Emmanuel Macron serait réduit à 14%, loin derrière le maire de Bordeaux, crédité de 32%, et Marine Le Pen, à 29,5%, selon cette enquête pour Sud Radio. Dans les deux cas, Emmanuel Macron ne franchirait pas l'obstacle du premier tour. Dans l'hypothèse d'une candidature Juppé, il serait même devancé par Jean-Luc Mélenchon, crédité de 15% des suffrages dans les deux cas de figure.

Hollande, un meilleur candidat. Quel que soit le candidat de la droite, le ministre de l'Economie ferait moins bien que François Hollande si celui-ci devait se représenter. Lors d'une précédente enquête mi-février, le chef de l'Etat était crédité de 18% d'intentions de vote face à Alain Juppé comme à Nicolas Sarkozy, soit 1 à 4 points de plus qu'Emmanuel Macron aujourd'hui. Ce dernier a d'ailleurs qualifié mercredi François Hollande de "candidat légitime" en 2017, rejetant ainsi les rumeurs sur ses propres ambitions présidentielles.

Enquête réalisée en ligne du 11 au 14 mars, auprès d'un échantillon de 1.026 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.