Service national universel : "On ne devient pas citoyen en un mois"

  • A
  • A
Service national universel : "On ne devient pas citoyen en un mois"
Des soldats français à l'entraînement.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

La députée LR Marianne Dubois, à l'origine d'un rapport sur le SNU, préconise un service plus étalé dans le temps et sur la base du volontariat.

RÉACTION

Le scénario du futur service national universel obligatoire (SNU) ne fait pas l'unanimité. Selon les informations du JDD, le SNU devrait durer un mois et serait obligatoire  pour tous les jeunes d'une classe d'âge à partir de 16 ans, dont une partie en internat. Au programme : des activités sportives, l'apprentissage des gestes de premier secours et des réflexes à adopter en cas d'attentat ou bien encore la transmission des valeurs civiques et républicaines.

"Préparation des jeunes en amont". L'idée d'un service civique obligatoire d'un mois laisse perplexe la députée LR du Loiret Marianne Dubois, présidente d'une commission d'information sur le SNU, qui préconisait un service plus étalé dans le temps et sur la base du volontariat. "On ne devient pas citoyen en un mois, il faut une préparation des jeunes bien en amont et une adaptation surtout", souligne l'élue. Pour la députée, l'écueil vient du caractère obligatoire de la mesure. "Des jeunes étaient plutôt emballés par nos propositions à partir du moment où rien n’est obligatoire. Le mot 'obligatoire était plutôt répulsif'", avance Marianne Dubois, pour qui "un mois obligatoire est difficile à mettre en place".