Selon sa fille, Jacques Chirac suit la primaire de la droite "avec beaucoup de joie"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alain Juppé, en déplacement ce week-end en Corrèze, a reçu le soutien indirect de Jacques Chirac, par l'intermédiaire de sa fille Claude.

Quoi de mieux que la Corrèze pour se faire adouber par Jacques Chirac ? En déplacement à Égletons samedi, où l'ancien président de la République fut élu député, Alain Juppé n'a cessé de rappeler la filiation qui le relie à son mentor politique. Une filiation que ne renie pas l'ex-chef de l'État, à en croire sa fille, Claude.

"Il va franchement plutôt bien". "C'est vrai qu'Alain Juppé aurait pu faire mille choses en Corrèze. Qu'il soit venu ici, c'est beaucoup de joie et beaucoup d'émotion pour moi", a-t-elle confié au micro d'Europe 1, avant de donner des nouvelles sur l'état de santé de son père, âgé de 83 ans et récemment hospitalisé pendant trois semaines pour une infection pulmonaire. "Il va franchement plutôt bien" a-t-elle assuré. "Il a dû surmonter un moment un peu difficile, mais honnêtement, il est quand même très très solide."



"Chacun sait l'attachement qu'il a pour Alain Juppé". Assez solide, en tout cas, pour garder un œil sur la vie politique française, et notamment sur le favori de la primaire de la droite. "Cela fait quand même un certain temps maintenant qu'il ne suit plus l'activité politique au quotidien, mais chacun sait l'attachement qu'il a pour Alain Juppé", explique Claude Chirac. "Chacun se souvient peut-être aussi que lorsqu'Alain Juppé a exprimé la décision qui a été la sienne d'être candidat, il a été l'un des tout premiers à s'en réjouir et à dire combien il était heureux pour lui et pour la France. Donc bien sûr qu'il suit les choses avec beaucoup de joie et d'espoir."