Selon Montebourg, "Alain Juppé, c'est Le Pen dans 5 ans"

  • A
  • A
Selon Montebourg, "Alain Juppé, c'est Le Pen dans 5 ans"
"Son programme va précipiter le pays dans la rébellion et le chaos", a ajouté Arnaud Montebourg.@ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

La victoire d'Alain Juppé à la présidentielle serait "l'assurance d'avoir la famille Le Pen au pouvoir dans cinq ans", a déclaré jeudi Arnaud Montebourg.

"Juppé, c'est Le Pen dans cinq ans". Arnaud Montebourg a jugé sévèrement le programme du candidat à la primaire de la droite, jeudi, lors d'un déplacement à Saint-Herblain, en Loire-Atlantique.

"Ce programme va précipiter le pays dans la rébellion et le chaos". "C'est un programme d'austérité sans précédent, puissance 2 ou 3 par rapport à l'austérité fiscale des années Hollande, avec 100 milliards d'euros de coupes budgétaires. Ce programme va précipiter le pays dans la rébellion et le chaos", a déclaré l'ancien ministre de l'Économie et du Redressement productif. 

Juppé-Sarkozy, des programmes "siamois". "Certains me disent, il faut aller voter Alain Juppé pour écarter le spectre Sarkozy. Je crains qu'ils ne soient déçus une fois Alain Juppé désigné, car les programmes sont strictement siamois. Robin des Bois prenait aux riches pour donner aux pauvres, Alain Juppé prend aux pauvres pour donner aux riches", avait-il déjà déclaré la veille lors d'une réunion publique dans la ville.

Hollande, un bilan "indéfendable". Interrogé sur ses chances de remporter la primaire, Arnaud Montebourg a répondu qu'il ne voyait pas "comment la gauche pouvait éviter de tourner la page d'un bilan qui est indéfendable devant les Français", ajoutant qu'il n'était "pas le candidat du bilan". "Je suis en mesure de rassembler pour un projet alternatif (...) à la désarticulation de la gauche, à la théorie des gauches irréconciliables, à l'atteinte faite à nos valeurs, à l'inefficacité totale des choix idéologiques qu'ils ont faits sur l'économie", a-t-il plaidé.