Primaire de la droite : "Le niveau de participation sera à peu près du même ordre" qu’au premier tour

  • A
  • A
Partagez sur :

Le jeu du report de voix devrait permettre à François Fillon d'accentuer sa très large avance sur Alain Juppé lors du vote de dimanche.

Les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre ont tenu leur derniers grands meetings vendredi soir. "Rien n'est acquis" a martelé François Fillon, tandis qu'à Nancy, Alain Juppé s'est dit, lui, "confiant", ciblant à nouveau ce qu'il appelle "la brutalité du programme de son adversaire".

Fillon loi devant, mais... Les sondages, eux, sont assez unanimes. 65% en faveur de Fillon, selon le dernier pointage Ifop, réalisé juste avant le débat de jeudi soir. Mais après l’énorme coup de tonnerre du premier tour et le score surprise de François Fillon (44,1%), doit-on encore croire les enquêtes d'opinion ?

Le poids de l'électorat sarkozyste. "On est sur l’hypothèse d’un report parfait de la part de l’électorat sarkozyste", analyse Jérôme Fourquet, qui dirige le département Opinions de l'Ifop, au micro d’Europe 1. Nicolas Sarkozy a fait un peu près 20-21% au premier tour, François Fillon 44%. Il y a aussi les petits candidats, Bruno Le Maire et Frédéric Poisson qui ont appelé à voter François Fillon", détaille-t-il. "On a ce bloc droitier qui est très dominant".

"Le niveau de participation sera à peu près du même ordre" qu’au premier tour, estime encore Jérôme Fourquet. Pour rappel, près de 4,3 millions de Français se sont rendus aux urnes dimanche dernier.