Sarkozy sur Morano : "je n'accepte pas ces idées"

  • A
  • A
Sarkozy sur Morano : "je n'accepte pas ces idées"
@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a justifié l'éviction de son ancienne ministre lors d'un meeting à Béziers.

Un face-à-face à plusieurs centaines de kilomètres de distance. Pendant que Nadine Morano fustigeait jeudi sur le plateau du 20 heures de TF1 "une faute politique majeure" de Nicolas Sarkozy, ce dernier a de nouveau condamné ses propos sur la "race blanche" lors d'un meeting à Béziers, dans l'Hérault. "Tant que je serai président de notre famille, personne ne portera le drapeau de ma famille en prétendant que la France, c'est une race", a affirmé l'ancien chef de l'Etat à la fin de son discours.

"Je n'accepte pas ces idées". Sans jamais citer le nom de son ancienne ministre, il l'a néanmoins sévèrement recadrée. "Sont Français tous ceux qui aiment la France, qui parlent le français, qui respectent les lois de la République française et qui aiment la culture française, sans aucune distinction de couleur, de race. Je n'accepte pas ces idées, je ne les accepterai jamais, parce qu'elles sont le contraire de ce à quoi j'ai toujours cru", a-t-il martelé sous les applaudissements.

"Vous parlerez de tout, vous voterez sur tout, mais personne ne sera blessé parce que l'un des nôtres aura prétendu une idée qui pourrait exclure quelqu'un qui aime la France et qui voulait nous rejoindre", a encore lancé Nicolas Sarkozy aux quelque 2.000 militants présents.

Le parti Les Républicains a retiré mercredi à Nadine Morano son investiture pour les élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. L'eurodéputée a été remplacée par l'ex-députée Valérie Debord.