La confrontation entre les deux "finalistes" à l'élection présidentielle aura-t-elle lieu ? Dimanche soir, Nicolas Sarkozy a proposé la tenue de trois débats entre les deux tours de la présidentielle. "Je propose trois débats entre les deux tours, pour que les Français votent en toute confiance", a déclaré depuis La Mutualité le président-candidat, qui a obtenu 26,65% des voix selon les estimations du premier tour.

Frontière, sécurité, immigration, délocalisation, amour de la patrie... Il a également déclaré avoir compris les "angoisses des Français", tendant ainsi la main aux électeurs de Marine Le Pen, sensibles à ces thèmes.

Dans un discours enthousiaste tenu à La Mutualité française, il a remercié ses partisans qui ne se sont "pas laissés abattre par les attaques". Et s'est tourné vers le second tours : "J'ai compris que la préservation de leur niveau de vie était la préoccupation principale des Français. Pour réussir, le devoir des deux candidats est de faire preuve de courage. La bataille ne fait que commencer."

Écoutez le discours de Nicolas Sarkozy :