Sarkozy : "On a sous-estimé la menace après l'intervention en Syrie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

TERRORISME - Pour Nicolas Sarkozy, invité d'Europe 1 mercredi, l'intervention militaire en Syrie était "mal calibrée" et a conduit à une "élévation du risque" terroriste en France.

INTERVIEW

L'ancien chef de l'Etat est catégorique : si la menace terroriste est si élevée en France, c'est d'abord à cause des opérations militaires en Syrie. "On a sous-estimé la menace qui suivait l'intervention", a-t-il déclaré au micro de la matinale spéciale d'Europe 1 mercredi. "Lorsqu'on a pris la décision d'aller en Syrie, on n'a pas mesuré les conséquences sur la sécurité intérieure."

Des opérations "mal calibrées". "J'ai approuvé le principe de l'intervention car nous ne pouvons pas laisser la Syrie dériver, a poursuivi l'ancien chef de l'Etat. Mais le fait d'aller lâcher des bombes en Syrie a conduit à une élévation du risque sur le territoire national." Selon lui, les opérations militaires sont "utiles" mais "mal calibrées". "La position de la France aujourd'hui a beaucoup d'inconvénients et peu d'avantages." Nicolas Sarkozy dénonce notamment le manque de moyens affectés à la lutte contre Daech et la difficulté à se placer en tête d'une coalition unique qui frapperait l'organisation Etat islamique de manière coordonnée.

>>> Les moments forts de la matinale spéciale avec Nicolas Sarkozy