Nicolas Sarkozy : "nous ne voterons jamais pour le FN"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 -Nicolas Sarkozy a rappelé jeudi matin sur Europe 1 que l'UMP ne ferait jamais alliance avec le Front national. 

Lors du conseil national de l’UMP après la défaite du candidat UMP dans la législative partielle du Doubs, Nicolas Sarkozy avait préconisé un 'non' définitif au Front national (FFN). Jeudi matin sur Europe 1, le président de l'UMP a réaffirmé cette distance entre les deux familles politiques. "Nous ne voterons jamais pour le Front national", a-t-il rappelé. 

>> LIRE AUSSI - Les principales déclarations de Nicolas Sarkozy sur Europe 1

L'exclusion de l'UMP en cas d'accord avec le FN. "En 2012, lorsque Madame Le Pen a dû choisir entre François Hollande et moi, elle a été bien heureuse d'expliquer qu'il ne fallait en aucun cas que ce soit Nicolas Sarkozy", a d'abord taclé celui qui a perdu au deuxième tour de la présidentielle il y a trois ans. Nicolas Sarkozy a également rappelé une règle claire pour l'UMP : "tout responsable UMP qui conclura un accord avec le FN sera immédiatement exclu". 

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Nicolas Sarkozy : 



Sarkozy rappelle ses différences avec le FN. "Tant que je serai président de ma famille politique, il n'y aura pas d'accord, ni officieux ni officiel, avec Madame Le Pen", a-t-il martelé. "Parce que je ne suis d'accord en rien avec ce qu'elle propose. Je suis contre la politique économique de Madame Le Pen qui veut mettre le SMIC à 2.000 euros, ce qui conduirait à des dizaines, des centaines de milliers de chômeurs en plus. Je suis aussi contre la sortie de l'Europe qui créera les conditions d'un drame". Et d'appeler les "électeurs à réfléchir, à être responsable. Nous avons reçu le message de la déception. Nous allons en tirer toutes les conséquences. Mais la solution républicaine pour tourner la page de l'expérience Hollande, la solution pour redresser le pays, c'est voter pour nous, pas pour Madame le Pen". 

"L'UMP doit être unie sinon elle est inaudible". Nicolas Sarkozy a ensuite rappelé les missions de l'UMP pour se distancer des autres partis politiques. "L'UMP doit être unie sinon elle est inaudible", a-t-il expliqué. "L'UMP doit travailler pour trouver les idées de demain qui permettront de préparer l'alternative. Nous devons surtout convaincre les Français que la politique peut encore servir à quelque chose".