Sarkozy met l'Etat à la diète

  • A
  • A
Sarkozy met l'Etat à la diète
@ REUTERS
Partagez sur :

Suppression de 10.000 véhicules de fonction, et ministres au régime sec... Les mesures en détail.

Dans une lettre à François Fillon, Nicolas Sarkozy a annoncé plusieurs mesures, portant sur la réduction du train de vie de l'Etat.

"A l'heure où nos concitoyens sont frappés par la crise, l'Etat doit, plus que jamais, faire preuve d'exemplarité", écrit ainsi le président à son Premier ministre. "Ceux qui incarnent l'intérêt général ne peuvent être exonérés de l'effort demandé à la Nation (...). Un euro public doit être un euro utile et légitime", renchérit le chef de l'Etat dans son texte.

Voici les principales dispositions qu'il réclame à son Premier ministre :

Des ministres à la diète

Fin des "frais privés" - Le train de vie de l'Etat va être "vigoureusement réduit", a annoncé le chef de l’Etat. Premiers concernés : les ministres, qui désormais paieront leurs frais privés "sur leurs deniers personnels". Les ministres seront également contraints de réduire leur nombre de collaborateurs dans les cabinets ministériels. Le nombre des collaborateurs sera ainsi fixé, dès la rentrée prochaine, à un maximum de 20 personnes pour les ministres, et 4 pour les secrétaires d'Etat.

Les "sanctionnés" en cas d’abus - Pour les ministres mauvais élèves, des "sanctions" seront même prévues.

Une "lutte contre les gaspillages"

Suppression de 10.000 véhicules - Le président souhaite également la suppression de "10.000 véhicules de fonction d'ici 2013". En 2009, le parc automobile de l'Etat comptait 72.000 véhicules de service ou de fonction.

Suppression de 7.000 logements - D'ici à 2013, 7.000 logements de fonction seront supprimés, annonce le président sans mentionner quels ministères seront concernés. La valeur locative des logements de fonction représentait 1,4 milliard d'euros, alors que les loyers perçus par l'Etat ne dépassaient pas 30 millions d'euros, selon un rapport publié en 2003. L'économie réalisée par la suppression de ces 7.000 logements reste difficilement calculable. Le nombre de logements de fonction n'étant pas lui-même officiellement connu : il se situerait entre 90.000 et 140.000.

Priorité au train - "Les déplacements en avion des agents publics seront prohibés, dès lors qu'existe une liaison ferroviaire de moins de trois heures", précise la lettre du président.

La fin du tout papier - "D'ici 2012, la consommation de papier des différentes administrations sera réduite de moitié, grâce aux progrès de l'informatique", promet le président.

Fin de quelques symboles

Suppression de la garden-party - L'UMP avait déjà confirmé la semaine dernière, la suppression de la garden-party du 14 juillet à l'Elysée, au moins pour cette année. En 2009, la fête avait coûté près de 750.000 euros.

Fin des chasses présidentielles - Elles "seront remplacées par de simples battues de régulation". Supprimées sous Jacques Chirac, puis remises au goût du jour, elles avaient lieu au domaine national de Chambord. Selon Pierre Charon,responsable des chasses, elles coûtaient 12.000 euros par an.

Au total, le président espère réduire de 10% des dépenses de fonctionnement et d'intervention de l'Etat en trois ans.