Sarkozy et Le Pen se disputent Jeanne d'Arc

  • A
  • A
Sarkozy et Le Pen se disputent Jeanne d'Arc
@ REUTERS ET MAXPPP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat lui rend hommage vendredi. La présidente du FN fera de même le lendemain.

A trois mois et demi de la présidentielle, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen s'apprêtent tous les deux à honorer la mémoire de Jeanne d'Arc. A l’Elysée, la scénographie a été parfaitement soignée : le président visitera vendredi la maison natale de l'héroïne à Domrémy, dans les Vosges, où la sainte aurait vu le jour il y a 600 ans. Suivront un moment de recueillement en solitaire dans l’église du village et un discours à Vaucouleurs où "il rappellera l'importance de l'enseignement et de la diffusion de l'Histoire, pourvoyeuse de repères collectifs", précise la présidence de la République.   

"Nicolas Sarkozy court après moi"

Au Front national, on crie à l’imposture et à la récupération politique. "Je vois bien que Nicolas Sarkozy court après moi (…) Chaque jour, il démontre aux Français qu'il est dans une vision purement électoraliste d'intérêts personnels", a lancé Marine le Pen, invitée jeudi soir sur France 2.

La présidente du FN, accompagnée de son père, ont d’ailleurs rajouté à leur agenda de samedi une cérémonie en l’honneur de la "Pucelle" devant sa statue, place des Pyramides, à Paris. Là où le FN organise chaque 1er mai depuis 20 ans un défilé et une commémoration à la mémoire de la sainte. 

"Le FN n’a pas le droit de propriété sur Jeanne d’Arc"

Du côté de l'Elysée, on se défend de toute arrière-pensée. "De même que De Gaulle n’appartient pas à l’UMP, ni Jaurès au PS, le FN n’a pas le droit de propriété sur Jeanne d’Arc", plaide un proche du chef de l’Etat.

Un discours déjà tenu par Nicolas Sarkozy, le 24 avril 2007, à Rouen. "Jeanne, c'est la France", avait-il lancé, "comment (...) avons-nous pu laisser Jeanne d'Arc confisquée par l'extrême-droite pendant si longtemps ?"