Alors que deux journalistes de BFM TV pris à partie par des militants UMP à Toulon jeudi, Nicolas Sarkozy a réagi sur Europe1. "Je ne sais pas ce qui est s'est passé, mais en fin comme j'ai vu Ruth Elkrief  (journaliste à BFM TV) parler à l'antenne, je pense que ça ne doit pas être trop grave. Si quelqu'un lui a fait une remarque j'en suis désolé", a-t-il déclaré vendredi.

"Je condamne toute personne qui s'en prendrait verbalement ou physiquement à un journaliste", a poursuivi le président-candidat. Avant de mettre en cause les médias. Nicolas Sarkozy a ainsi souhaité que chacun "comprenne l'attitude des gens qui sont exaspérés par une forme d'intolérance et de parti pris (de la part des journalistes).

460x90_Sarkozy