Sarkozy aux obsèques de la policière

  • A
  • A
Sarkozy aux obsèques de la policière
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a annoncé qu'il rendrait hommage à la policière tuée jeudi.

La fusillade meurtrière jeudi dans le Val-de-Marne provoque des réactions au plus haut sommet de l’Etat. Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il se rendrait mercredi aux obsèques de la jeune femme. Quelques heures après le drame, le président de la République avait assuré que tout serait mis en œuvre pour "attraper [les auteurs des coups de feu mortels, NDLR] et les punir avec la sévérité qu'un acte de cette nature justifie".

"Je pense à sa famille, c'est un assassinat", a déclaré le chef de l'Etat en marge d'un déplacement dans le Lot-et-Garonne. "Je veux rendre hommage aux 30.000 policiers municipaux, parce qu'on ne parle pas assez d'eux. Ils font un métier extrêmement dangereux, ils ont eux-mêmes très courageux et très compétents", a-t-il ajouté à Bouglon.

Ecoutez Nicolas Sarkozy :

L'hommage de Fillon

Aurélie Fouquet "est morte en faisant son travail, un travail exigeant et dont elle pouvait être fière (...), victime d'un banditisme qui frappe avec la plus grande violence", a ainsi commenté vendredi, rendant hommage à la jeune policière tuée la veille à Villiers-sur-Marne. Le Premier ministre a ensuite observé une minute de silence.

Brice Hortefeux a affiché la même volonté de fermeté. Les "criminels ne resteront pas impunis", avait lancé dès jeudi à la mi-journée le ministre de l’Intérieur. "Cela prendra du temps mais ils seront arrêtés", avait-il ajouté.

Le maire de Villiers-sur-Marne a mis l’accent, pour sa part, sur l'"état de choc" dans lequel se trouvent les collègues de la jeune policière tuée. "Aurélie pensait arriver pour un banal accident de la circulation. Elle s'est fait abattre comme un chien", a résumé l’UMP Jacques-Alain Bénisti.