Sarkozy annonce que l'UMP s'appelle désormais "Les Républicains"

  • A
  • A
Sarkozy annonce que l'UMP s'appelle désormais "Les Républicains"
Partagez sur :

NOUVEAU NOM - Vendredi soir, Nicolas Sarkozy a annoncé que son parti changeait de nom : finie l'UMP, place aux Républicains.

Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi que l'UMP s'appelait désormais "Les Républicains", dans un "Appel à tous les Républicains de France", diffusé sur le nouveau site internet de son parti. Les militants UMP ont voté jeudi et vendredi pour ce nouveau nom. Ils l'ont approuvé à 83,28%, mais le nombre de votants n'a été que de 45,74%, selon les résultats officiels communiqués vendredi par la Haute autorité de l'UMP.

Les militants, qui étaient invités à répondre à deux autres questions, ont également largement approuvé les nouveaux statuts du parti (96,34%) ainsi que la composition du nouveau bureau politique (94,77%).

"L'appel" de Nicolas Sarkozy. Dans un "appel à tous les républicains de France" sur le site internet du parti, Nicolas Sarkozy a annoncé le changement. "'Républicains', ce n'est pas seulement le nouveau nom d'un parti. C'est le cri de ralliement de toutes celles et de tous ceux qui souffrent de voir la République reculer tous les jours et qui veulent opposer à ce recul un refus déterminé", peut-on lire dans cet appel. 

"'Républicains', c'est ainsi que se nomment celles et ceux qui se battent pour l'émancipation de la personne humaine et pour le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes", 'Républicains', c'est ainsi que se nomment celles et ceux pour qui le combat contre le fanatisme et l'intégrisme, contre l'obscurantisme et la déraison, contre la barbarie et la sauvagerie qui menacent toute forme de civilisation dans le monde, est au-delà de la droite et de la gauche", poursuit Nicolas Sarkozy.

Victoire juridique. Ce nouveau nom, qui remplace l'UMP, la droite l'a obtenu au terme d'une bataille juridique médiatique. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a "constaté" que "le trouble manifestement illicite et le dommage imminent" invoqués n'étaient pas démontrés. Pour le reste, il a estimé que les motifs des plaignants relevaient d'une procédure sur le fond. 

La gauche dira "le parti républicain". Cela fera-t-il pour autant oublier l'ancien nom du parti ? Non, a décidé la gauche, refusant de jouer le jeu. Les socialistes ont reçu la consigne d'utiliser l'expression "le parti républicain", selon les informations d'Europe 1. "On n’a pas droit de privatiser la République à des fins politiques", avait ainsi dénoncé le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, début mai.

Les Français sceptiques. Huit Français sur dix (79%), dont 60% des sympathisants de droite, estiment que le changement de nom de l'UMP pour "Les Républicains" ne permettra pas au parti d'opposition de connaître un nouveau départ, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Le Parisien-Aujourd'hui en France diffusé vendredi. En outre, près des 3/4 des Français (72% contre 26%), dont 50% des sympathisants de droite, ne souhaitent pas que Nicolas Sarkozy se présente à l'élection présidentielle de 2017.