Sapin chiffre à 600 millions d'euros le coût des mesures de sécurité post-attentats

  • A
  • A
Sapin chiffre à 600 millions d'euros le coût des mesures de sécurité post-attentats
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

"Le contexte actuel appelle un renforcement d'une ampleur exceptionnelle des moyens de sécurité et de défense", a souligné Michel Sapin.

Le ministre des Finances Michel Sapin a confirmé jeudi "à ce stade" une "dégradation du déficit public" par rapport aux prévisions en 2016, en raison des dépenses supplémentaires annoncées par l'exécutif après les attentats de Paris. "Les mesures annoncées après les attentats sont chiffrées à 600 millions d'euros", précise-t-il.

Dépenses post-attentats. "Le contexte actuel appelle un renforcement d'une ampleur exceptionnelle des moyens de sécurité et de défense", a souligné Michel Sapin, en ouvrant les débats au Sénat sur le projet de budget 2016. "C'est pourquoi nous assumons, à ce stade de la discussion budgétaire, une dégradation du déficit", a-t-il ajouté.

Financer les nouveaux postes. "Au total, la mobilisation de ces nouveaux moyens conduira à une dépense supplémentaire sur le budget de l'Etat de l'ordre de 600 millions d'euros en 2016", a indiqué M. Sapin en ouvrant les débats sur le projet de budget 2016. Ces dépenses serviront à "financer à la fois" les "nouveaux postes et les besoins en équipements qui les accompagnent", a-t-il précisé.