RSA : Bachelot remet Wauquiez à sa place

  • A
  • A
RSA : Bachelot remet Wauquiez à sa place
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les propositions du ministre des Affaires européennes posent "des difficultés de principe".

Roselyne Bachelot remet les pendules à l’heure. Les propositions de Laurent Wauquiez sur le Revenu de solidarité active (RSA) n’ont pas séduit, loin de là, la ministre des Solidarités qui s’est fendu d’un communiqué un peu sec à l’égard du ministre en charge des Affaires européennes.

Les propositions de Laurent Wauquiez "posent des difficultés de principe et de mise en oeuvre", a estimé lundi, Roselyne Bachelot. Des difficultés que la ministre lui a d’ailleurs "signalées lors d’un entretien approfondi", a-t-elle précisé.

La ministre "en charge de ce dossier"

Le ministre des Affaires européennes a annoncé, dimanche, le prochain dépôt d’une proposition de loi visant à instaurer une contrepartie aux aides à l’emploi, pour inciter leurs bénéficiaires à la reprise du travail.

Mais Roselyne Bachelot a tenu à remettre les choses à leur place lundi, en précisant que c'est elle la ministre "en charge de ce dossier" et qu'elle soumettra des "pistes d'amélioration du dispositif au président de la République et au Premier ministre", alors qu'une mission d'évaluation sur le RSA doit rendre ses conclusions en juillet.

Un "rôle d'amortisseur social

La ministre souligne enfin que le RSA remplit un "rôle d'amortisseur social pour les personnes dépourvues de revenu", ainsi qu'"un accompagnement et une incitation vers l'emploi". "En cette période de crise que nous venons de traverser, le RSA a surtout joué son rôle protecteur pour les plus démunis. Il était normal que ces résultats soient moins performants dans le retour à l’emploi", affirme-t-elle. Laurent Wauquiez appréciera.