Royal : "personne n'est candidat naturel" à gauche pour 2017

  • A
  • A
Royal : "personne n'est candidat naturel" à gauche pour 2017
Ségolène Royal estime que tous les candidats à gauche devront passer par la primaire. @ JIM WATSON / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Environnement a également demandé à François Hollande "de s'expliquer devant les Français." 

Ségolène Royal a estimé jeudi que "personne n'est candidat naturel" au sein de son camp pour l'élection présidentielle, y compris François Hollande qui doit "s'expliquer devant les Français". "Personne n'est candidat naturel. Il y a une primaire, il y a des règles, donc respectons les règles", a déclaré la ministre de l'Environnement sur France 2 jeudi soir lors de l'Emission politique.

Interrogée sur les turbulences que traverse François Hollande et qui pourraient l'empêcher de se présenter, Ségolène Royal a répondu ne pas vouloir "répondre à la question". "C'est à lui de s'expliquer devant les Français", a-t-elle souligné.

"Je me suis déjà sacrifiée une fois." Quant à savoir si elle pourrait incarner une candidature de l'exécutif, en recours à François Hollande ou Manuel Valls, la ministre a rappelé en souriant qu'elle s'était "déjà sacrifiée une fois, vous l'aurez noté". "Je ne veux pas réduire l'élection présidentielle à un problème de candidature. La principale préoccupation de l'électorat, c'est trois choses : un besoin de protection, un besoin de justice, un besoin de vision", a-t-elle justifiée.

"Je me dis que dans toute (...) élection présidentielle, il faut une part de vision. Cette vision je l'ai eue il y a 10 ans", a poursuivi Ségolène Royal, candidate à l'élection présidentielle en 2007.  La ministre de l'Environnement a par ailleurs plaidé pour "des recompositions politiques" au sein d'un "système à bout de souffle, avec une opposition droite-gauche et un Front national en embuscade".