Royal court-circuite Aubry

  • A
  • A
Royal court-circuite Aubry
Martine Aubry a vu son déplacement discret à La Courneuve être parasité par l'entourage de Ségolène Royal.@ MAXPPP
Partagez sur :

La patronne du PS voulait faire une visite discrète à La Courneuve. Mais l'entourage de Royal a parlé.

Jusqu’au bout, Martine Aubry a tout fait pour que son déplacement à la cité des 4.000 à La Courneuve, mercredi à la mi-journée, reste secret. La première secrétaire du Parti socialiste n’avait donc prévenu que quatre journalistes pour qu’ils l’accompagnent. Mais l’information a fuité dans la matinée. Ce qui a amené la maire de Lille à se justifier devant la presse. "Je ne supporte plus d’être séparée des gens par une forêt de caméras", a-t-elle lancé.

C’est depuis Cergy, dans le Val-de-Marne, où se déplaçait Ségolène Royal mercredi matin, que la rumeur s’est répandue, propagée par l'entourage de l'ancienne candidate à l'élection présidentielle, qui n'avait pas été mise au courant, selon les informations d’Europe 1. "Je préfère être imitée que critiquée", a réagi l'ex-candidate à la présidentielle de 2007 en apprenant l’information.

Couac

Cette fuite a provoqué l’exaspération de l’entourage de Martine Aubry. Car ce couac d’un double déplacement non concerté participe à ce que la première secrétaire voulait absolument éviter : donner l’image d’écuries présidentielles en compétition, alors que la bataille des primaires est lancée. Une image qui occulte celle d’une Martine Aubry abordant des sujets de fond avec des acteurs sociaux. Comme c’est le cas mercredi à la Courneuve.

Depuis l'annonce surprise de la candidature de Ségolène Royal aux primaires socialistes, le parti est déchiré. Et les participations annoncées de Manuel Valls et Arnaud Montebourg au scrutin ne font que renforcer encore le flou persistant autour du PS.