Richard Ferrand (En Marche !) : "Il n’y a pas d’affaire Macron"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le secrétaire général du mouvement "En Marche !" a contesté les accusations de parlementaires sur l’utilisation de frais de représentation par Emmanuel Macron quand celui-ci était ministre de l’Économie. 

INTERVIEW

Richard Ferrand, le secrétaire général du mouvement "En Marche !", a réfuté jeudi les soupçons de députés de droite et du centre selon lesquels Emmanuel Macron aurait pu user de fonds du ministère de l'Économie pour servir ses ambitions présidentielles. "Il n’y a pas d’affaire Macron. Il y a toute une série de personnes qui essayent de nous éclabousser", a assuré le député Richard Ferrand, invité jeudi soir du Club de la presse d’Europe 1.

"Michel Sapin a indiqué qu’il n’y avait eu aucune illégalité." "Michel Sapin s’est exprimé ce matin. Il a indiqué qu’il n’y avait eu aucune illégalité", a poursuivi le soutien du candidat à la présidentielle. L'actuel ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin, a pris jeudi la défense de son ex-collègue au gouvernement. "C'est une information qui n'a pas de sens. (…) Macron n'a pas dépensé plus que ce à quoi il avait droit dans un ministère comme le nôtre", a-t-il dit dans une interview à la chaînée LCP.

Un livre épingle Emmanuel Macron. Les journalistes Frédéric Says et Marion L'Hour affirment dans un livre qui vient de sortir, "Dans l'Enfer de Bercy : enquête sur les secrets du ministère des Finances", que, "en 2016, Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l'enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget". "En seulement huit mois, jusqu'à sa démission en août", précisent-ils.

Plusieurs députés, dont les chefs de file des députés LR et UDI Christian Jacob et Philippe Vigier, ont affirmé que Emmanuel Macron s’est servi de ces frais de représentation pour préparer sa campagne présidentielle. Des accusations démenties jeudi matin par le mouvement "En Marche !".