Richard Ferrand : "Ce gouvernement est le gouvernement de la promesse tenue"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le nouveau ministre de la Cohésion des Territoires, Emmanuel Macron a honoré ses promesses de campagne avec la formation de son premier gouvernement.

INTERVIEW

Fraîchement nommé ministre de la Cohésion des Territoires, Richard Ferrand s'est félicité au micro d'Europe 1 "d'avoir été honoré de la confiance du Premier ministre et du président de la République". "Je sais combien le Président est de la culture du résultat, et combien il va falloir se mettre au travail sans tarder", ajoute-t-il.

Alors qu'il prend place dans l'un des gouvernements les moins expérimentés, en terme de politique, de l'histoire de la Cinquième République, le ministre a voulu défendre les choix du président de la République. "Ce gouvernement est le gouvernement de la promesse tenue. Promesse du renouvellement : elle est tenue ! Promesse du dépassement des clivages : elle est tenue ! Promesse de la parité : elle est tenue ! Promesse de l'efficacité par le recourt à un alliage entre l'expérience et la nouveauté : elle est tenue !".

Le projet présidentiel, pierre de voûte de l'unité gouvernementale.Le premier gouvernement du quinquennat réunit des personnalités d'horizons divers, mais aussi issues de familles politiques longtemps opposées. Ainsi, parmi les nouveaux ministres figurent deux élus LR, trois membres du Modem et six ministres de gauche. De quoi interroger la cohésion de l'équipe gouvernementale. "Il faut changer de lunettes pour bien lire ce qui se passe. Il y a un projet présidentielle porté par Emmanuel Macron, et un gouvernement qui doit mettre en oeuvre le projet présidentielle dans le cadre de pratiques et de visages renouvelés", veut rassurer Richard Ferrand.

"Nous avons tous une certaine culture politique qui fait que le seul juge c'est le suffrage universel", ajoute-t-il. "On sait quel est le projet choisi par les Français. Le rôle des ministres, sous l'autorité du premier ministre, c'est de le mettre ne œuvre".