"Revue des Deux Mondes" : Penelope Fillon très présente… dans les comptes du mensuel

  • A
  • A
"Revue des Deux Mondes" : Penelope Fillon très présente… dans les comptes du mensuel
Penelope Fillon a marqué son passage à la "Revue des Deux Mondes", mais au niveau comptable.@ AFP
Partagez sur :

Les documents comptables du mensuel, que "L'Express" a pu consulter, font apparaître une forte augmentation des salaires au moment de l'embauche de l'épouse de François Fillon.

Alors que Le Canard enchaîné affirme mardi que Penelope Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, a perçu plus de 900.000 euros brut comme assistance parlementaire et à La Revue des Deux MondesL'Express révèle certains documents comptables du mensuel.

Les lignes "salaires et traitements" laissent apparaître des sommes qui quintuplent sous l'effet d'une seule et discrète embauche : celle de l'épouse de François Fillon.

Très chère embauche. Si personne ne semble l'avoir vue dans les locaux de la revue dans la période allant de mai 2012 à décembre 2013, Penelope Fillon a malgré tout marqué son passage d'une empreinte comptable. L'Express explique ainsi qu'en 2011, le mensuel ne rémunère qu'une correctrice, les autres employés étant payés par le groupement d'intérêt économique FCBS, qui gère l'activité. Le montant annuel des salaires, hors charges, s'élève à ce moment-là à 12.719 euros.

C'est seulement en mai 2012 qu'apparaît une autre salariée. Alors que son époux a quitté Matignon après la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, Penelope Fillon rejoint la Revue des Deux Mondes, "pour réfléchir au devenir de la revue", a indiqué au Monde Marc Ladreit de Lacharrière, un proche de l'ancien Premier ministre. Le montant annuel des salaires atteint alors 58.543 euros.

En 2013, cette somme culmine à 72.427 euros et comprend les salaires de Penelope Fillon ainsi que celui de l'autre salariée, toutes deux légalement déclarées, précise L'Express. En 2014, l'épouse du candidat LR à la présidentielle n'apparaît plus dans les documents et le montant annuel des salaires retombe à un "niveau comparable à celui de 2011, avec 15.080 euros", indique L'Express

Penelope et Pauline. Durant la période où elle gravite autour de la revue, Penelope Fillon rédige deux notes, l'une en septembre 2012 sur l'essayiste William Marx, l'autre, en octobre 2012, sur le romancier Lucien d'Azay, deux notes que l'hebdomadaire Marianne a reproduites et publiées dans la revue sous le pseudonyme de "Pauline Camille". C'est là la seule trace du travail effectué pour le mensuel par l'épouse de François Fillon, qui aura été rémunérée en tout 100.000 euros brut.