Retraites : le public "sauvé" par un bug

  • A
  • A
Retraites : le public "sauvé" par un bug
@ MAX PPP
Partagez sur :

Selon Mélenchon, il est impossible de changer le calcul des retraites des fonctionnaires.

Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche (PG), a affirmé mardi sur RTL qu'il était impossible de changer le mode de calcul des retraites des fonctionnaires, car faute d'équipement informatique, on ne peut remonter au-delà des six derniers mois de salaire.

"C'est impossible"

Alors qu'on lui demandait son avis sur une réforme du calcul des retraites des fonctionnaires en prenant, comme dans le privé, les 25 meilleures années de salaire au lieu des six derniers mois actuellement, Jean-Luc Mélenchon a en effet rétorqué : "supposons que dans un moment d'égarement je vous dise oui, il faut que vous sachiez : c'est impossible".

"Rien n'a été saisi informatiquement, si bien qu'on ne peut pas remonter plus loin que six mois. Parce que comme c'était la règle des six mois, personne n'a pensé à le faire. Ca a été dit à la commission parlementaire", a ajouté l'eurodéputé.

Des données inexistantes

"Il n'est pas possible de reconstituer les 25 dernières années, donc les travailleurs du service public sont sauvés par les manques d'équipement informatique du service public. J'ai pas fini de rigoler", a-t-il ensuite ironisé.

Jean-Yves Raude, directeur du service des retraites de l'État, avait déjà exposé le 31 mars devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale : "la difficulté que nous rencontrons est que nous n'avons pas les données sur vingt-cinq ans, ni sur dix ans, ni même au-delà de trois ans". "Dans les systèmes d'information et de ressources humaines des ministères, n'est présent que ce qui est nécessaire pour prendre en compte les avancements et calculer la paye. On ne peut donc que récupérer des données sur deux ou trois ans, mais pas plus", avait-il précisé.