Retraites : coup de théâtre à l'Assemblée

  • A
  • A
Retraites : coup de théâtre à l'Assemblée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les députés ont supprimé le report de six mois de la revalorisation annuelle des retraites.  En cause  : une erreur de vote de certains députés PS. 

Petit imprévu à l'Assemblée nationale. Les députés ont supprimé mercredi soir à la surprise générale le report de six mois de la revalorisation annuelle des retraites, prévu dans le projet de loi débattu depuis lundi. La suppression de cet article, intervenue juste avant la suspension de la séance pour la nuit, a été votée par 44 voix contre 39 à la suite d'une erreur de vote de certains députés socialistes, selon les députés socialistes Christian Paul et Jean-Marc Germain. Le gouvernement a aussitôt fait savoir à l'AFP qu'il reviendrait sur ce point plus tard dans les débats par un amendement ou un nouveau vote.

"Le gouvernement ne peut pas demander un nouveau vote sur une telle question. C'est une mesure phare du projet qui est annulée et nous allons demander demain une suspension des débats sur la réforme eu égard aux conséquences financières du vote", ont déclaré à l'AFP les députés Front de gauche Marc Dolez et André Chassaigne.

En commission, certains socialistes avaient défendu, avant de les retirer, des amendements visant à exempter les petites retraites, et non le seul minimum vieillesse, du report de six mois de la revalorisation annuelle des pensions de retraite du 1er avril au 1er octobre.En séance, les socialistes se sont retrouvés isolés face aux autres groupes qui ont tous vigoureusement contesté ce report de six mois qui devrait rapporter 800 millions d'euros dès 2014.