Remaniement : Ayrault évoque "des spéculations"

  • A
  • A
Remaniement : Ayrault évoque "des spéculations"
@ MaxPPP
Partagez sur :

DÉMENTI - Le Premier ministre se dit concentré sur sa mission : "mobiliser le gouvernement".

L’INFO. Mardi, L’Opinion en était certain : François Hollande va remanier le gouvernement, et avant les élections municipales du mois de Mars. Le quotidien libéral croyait même connaitre le nom du successeur de Jean-Marc Ayrault : Claude Bartolone, un nom qui revient sans cesse dans les conversations. Mais jeudi, l’actuel Premier ministre a déminé la rumeur sur France Info.

"La mission qui est la mienne, c'est de mobiliser le gouvernement". Il reste déterminé à accomplir la mission confiée par François Hollande. "Les spéculations, je les renvoie au bon sens", a éludé le Premier ministre. Le président "a confié au Premier ministre et au gouvernement une mission. La mission qui est la mienne, c'est de mobiliser le gouvernement : il est mobilisé. Mobiliser les partenaires sociaux : ils se mobilisent, ce n'est pas sans difficulté, sans conflit mais ils veulent réussir et ils vont réussir. Et puis il y a le parlement: c'est mon travail", a expliqué Jean-Marc Ayrault.

"Il faut une équipe très resserrée". Si le Premier ministre ne veut pas entendre parler d’un éventuel remaniement, ses ministres, eux, y pensent. Il y a trois jours, Laurent Fabius a ainsi, encore une fois, pointé du doigt le manque de coordination et de leadership à Bercy. Et le ministre des Affaires étrangères d’en tirer une conclusion personnelle : "le jour où il y aura une évolution, je pense qu'il faut une équipe très ramassée et en particulier (pour) tout le secteur de l'économie et des finances, (pour) ce grand ministère, il faut une équipe très resserrée".

Montebourg s’en amuse. Invité mercredi matin d’Europe 1, Arnaud Montebourg a manié l’ironie quand on lui a demandé s’il connaissait déjà l’intitulé de son nouveau ministère : "c’est lequel ? Je ne sais pas non, vous me surprenez…On a commencé un travail gigantesque, sauvez l’aluminium, la pétrochimie, garder nos outils de travail etc. C’est un travail de titan donc là, vous me prenez un peu au dépourvu", s’est amusé le ministre du Redressement productif. 



Arnaud Montebourg : "Je pense qu'il faut qu'on...par Europe1fr
sur le même sujet, sujet,

INFO E1 - Municipales : Ayrault mouille bel et bien sa chemise

L'INFO POLITIQUE - Friture sur la ligne entre Ayrault et Hollande