Régionales : Saintignon ne veut pas du soutien de Macron

  • A
  • A
Régionales : Saintignon ne veut pas du soutien de Macron
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La tête de liste PS aux élections régionales dans le Nord a énuméré vendredi ses désaccords avec le ministre de l'Economie.

Pierre de Saintignon, tête de liste socialiste dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a déclaré vendredi ne pas souhaiter la présence d'Emmanuel Macron dans la région pour soutenir sa candidature, comme l'a repéré Le Lab d'Europe 1.

"Très clairement, je ne souhaite pas" compter avec le soutien d'Emmanuel Macron pour faire campagne, a tranché le candidat socialiste, proche de Martine Aubry, interrogé sur iTélé. "Je serais obligé de lui dire avec une grande sincérité que les fonctionnaires de notre pays font un travail formidable. Je serais obligé de lui dire avec beaucoup de sincérité qu'en 2002, quand la loi des 35 heures s'applique (...) c'est plus deux milliards d'heures de travail qui ont été réalisées dans notre pays", a développé l'élu, pointant les divergences l'opposant au ministre de l'Economie.



Un proche de Martine Aubry. Emmanuel Macron a remis en cause à plusieurs reprises la pertinence de la loi des 35 heures, élaborée par Martine Aubry alors ministre de l'Economie, et plus récemment le statut des fonctionnaires, suscitant un tollé à gauche. "Macron ? Comment vous dire... Ras-le-bol !", s'était d'ailleurs emportée en septembre Martine Aubry, dont Pierre de Saintignon est le premier adjoint à la mairie de Lille.

"Qu'il travaille là où il est". Par ailleurs, une "réforme du code du travail, lorsqu'elle s'annonce comme étant un grand coup, alors que ce code du travail tout au long de son histoire a été toiletté, ce n'est pas une bonne idée", a jugé Pierre de Saintignon. "Donc qu'il travaille là où il est, je le dis avec respect comme pour chacun des ministres, mais là je préfère être seul au regard de cette hypothèse dans ma région avec et au milieu de nos concitoyens", a-t-il conclu.