Régionales : comment Xavier Bertrand veut contrer le Front national

  • A
  • A

Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Face au Front national, le député-maire LR de Saint-Quentin compte axer sa campagne autour de la valeur travail.

C'est désormais certain : Marine le Pen sera tête de liste du Front national en Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour les régionales de décembre. Son annonce est attendue pour la semaine prochaine. Son rival des Républicains Xavier Bertrand, candidat déclaré depuis février, lance sa campagne jeudi soir à Bousbecque, dans le département du Nord. Et l'ancien ministre a déjà calé sa stratégie pour contrer le FN.

Une campagne sur la valeur travail. Sur le fond, Xavier Bertrand veut prendre comme modèle la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Pas celle de 2012, mais de 2007, qui avait permis au candidat de l’UMP de siphonner les voix du FN. Il va faire tourner toute sa campagne autour de la valeur travail. Une façon de décliner le thème de "la France qui se lève tôt" cher à l’ancien président.

Faire l'union dès le premier tour. Sur la forme, Xavier Bertrand ouvre sa liste au maximum, de l'UDI au MoDem en passant par Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT). Le député-maire de Saint -Quentin veut faire l’union dès le premier tour pour éviter une charge du FN sur les arrangements d’entre-deux-tours. Pour contrer le discours anti-élite des frontistes, il ouvre aussi ses listes à la société civile, avec des patrons, des sportifs, des agriculteurs.

Marine Le Pen a toutes ses chances. Son adversaire socialiste Pierre de Saintignon, un fidèle de Martine Aubry, étant inconnu du grand public, Xavier Bertrand est persuadé que l’élection tournera au duel droite/FN. Mais Marine Le Pen a toutes ses chances. C’est dans cette région que le Front national a réalisé son meilleur score aux élections départementales de mars : 34,4% des suffrages, et jusqu'à 41% dans le Pas-de-Calais. Cette nouvelle grande région qui compte six millions d'électeurs sera le théâtre de l'une des batailles les plus suivies en décembre prochain. Un véritable test pour Marine Le Pen.