Réforme territoriale : Vallini table sur "12 à 25 milliards" d'économies

  • A
  • A
Réforme territoriale : Vallini table sur "12 à 25 milliards" d'économies
Partagez sur :

ÉCONOMIES - Le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale rappelle que "le budget des collectivités locales représente au total 250 milliards d'euros".

L’INFO. Si François Hollande a répété son envie d’accélérer la réforme territoriale, ce n’est pas pour rien. Selon André Vallini, le secrétaire d'Etat en charge de la question, cela permettrait un gain "annuel de 12 à 25 milliards d'euros à moyen terme ". "Ce qui est beaucoup", précise-t-il dans cet entretien au Figaro de vendredi.

"Le budget des collectivités locales représente au total 250 milliards d'euros", a précisé le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale. Selon lui, "les meilleurs spécialistes pensent qu'en tablant sur des économies d'échelle et des suppressions de doublons qui pourraient à terme représenter de 5% à 10%, on arrive à un gain annuel de 12 à 25 milliards d'euros à moyen terme". André Vallini n’oublie pas non plus « les gains de temps et d'efficacité qui sont difficilement quantifiables mais sans doute très importants".

Un projet de loi en préparation.Lors de son entretien télévisé sur BFMTV, François Hollande a affirmé mardi qu'il avait demandé à Manuel Valls d'"accélérer le rythme" de la réforme territoriale -suppression des départements et réduction drastique du nombre des régions - avant les nouvelles élections régionales et cantonales, ce qui implique de reporter ces scrutins de 2015 à 2016. Un projet de loi est actuellement en préparation, qui devrait être présenté en Conseil des ministres le 14 mai.

sujet_scalewidth_460

RETRO - Quand Hollande refusait de supprimer les départements

Réforme territoriale : l'UMP pousse au référendum

INTERVIEW - Les régionales auront-elles lieu en 2016 ? 

L'INFO - Le gouvernement veut 12 régions au lieu de 22

RÉACTIONS - La réforme territoriale mal vécue au PS

DÉCRYPTAGE - Régions, départements : la réforme qui ne fâche pas tant que ça