Réforme territoriale : l’ultimatum des élus d'opposition

  • A
  • A
Réforme territoriale : l’ultimatum des élus d'opposition
@ maxppp
Partagez sur :

PRESSION - Les conseillers régionaux exigent que la réforme soit adoptée "avant l'été".

L’INFO.François Hollande veut avancer vite sur la réforme territoriale, quitte à reporter les élections régionales de 2015 à 2016. Mais pour que cela soit acceptable à leurs yeux, les quelque 250 conseillers régionaux de la droite et du centre ont posé lundi une "sorte d'ultimatum" au gouvernement, lui demandant de faire adopter la réforme territoriale "avant l'été".

Ces élus, regroupés au sein de leur Association des Élus Régionaux de France (AERF), affirment leur "soutien à une vraie et ambitieuse réforme territoriale", conscients que cela nécessite un "consensus très large droite-gauche". Mais "on lance au gouvernement une sorte d'ultimatum pour qu'il abatte ses cartes et nous montre sa copie", a prévenu lors d'une conférence de presse Valérie Pécresse, secrétaire générale de l'AERF.

Pas de "tripatouillage". "Si cette réforme n'est pas adoptée d'ici juillet, nous exigerons que les élections régionales se tiennent d'ici juin 2015", a poursuivi l’ancienne ministre UMP du Budget. En l'absence de "motif d'intérêt général" que serait un calendrier adapté à une réforme "clairement identifiée", il n'y aurait, selon eux, plus de raison de reporter les régionales si ce n'est un "tripatouillage" destiné à "supprimer les élections pour supprimer les défaites".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SONDAGE - Une majorité de Français favorable à la suppression des conseils généraux

ANALYSE - Les perspectives du redécoupage territorial

"GRANDE"-BRETAGNE - Manifestation à Nantes pour le rattachement à la Bretagne

SONDAGE - 60% des Français prêts au "big-bang" territorial

RÉTICENCES - En revanche, les élus locaux du PS apprécient guère