Référendum à Notre-Dame-des-Landes : "Une sortie par le haut" pour Hulot

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité mercredi de la matinale d'Europe 1, Nicolas Hulot souhaite cependant que la consultation soit élargie aux trois régions sur lesquelles pourrait impacter la construction d'un nouvel aéroport.

Nicolas Hulot, opposé au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, estime cependant que la tenue d'un référendum offrirait au gouvernement une "sortie par le haut". Alors que François Hollande a promis un vote avant octobre, l'écologiste souhaiterait néanmoins que le socle de la consultation soit élargi, rappelant notamment que cet aéroport "du grand ouest", concerne trois régions, et pas seulement la Loire-Atlantique.

La promesse du président. Aux rumeurs prétendant que François Hollande lui avait promis d'abandonner le projet s'il acceptait de prendre la tête d'un super-ministère dédié à l'écologie, Nicolas Hulot répond qu' il ne l'a pas formulé d’"une manière aussi claire, mais en tous cas j’aurais eu de bons espoirs".

Pas de campagne. Malgré son opposition, l'ancien présentateur n'envisage pas de faire ouvertement campagne pour le non : "J’ai toujours exprimé mon désaccord. Il y a pas besoin d’aller sur le terrain pour faire valoir ses engagements", rappelle celui qui avait été reçu par un seau d'épluchures lorsqu'il s'était rendu à Vigneux-de-Bretagne en 2011 pour protester contre le projet.