Réconciliation impossible chez EELV ?

  • A
  • A
Réconciliation impossible chez EELV ?
Après une primaire tendue, les partisans d'Eva Joly et Nicolas Hulot ne croient pas à une entente.@ REUTERS
Partagez sur :

Après une primaire tendue, les partisans d'Eva Joly et Nicolas Hulot ne croient pas à une entente.

Officiellement, ce n'est pas la guerre. Mais dans les rangs d'Europe Ecologie-Les Verts, on reconnaît que la campagne pour la primaire a fait des dégâts. Une réconciliation entre partisans d'Eva Joly et soutiens de Nicolas Hulot semble peu probable dans l'immédiat.

"Du temps pour refermer les blessures"

"Il va falloir beaucoup de temps pour refermer les blessures", glisse un proche de Nicolas Hulot. Les soutiens de l'ancien animateur télé sont désormais ouvertement courtisés par le camp d'Eva Joly, probable gagnante de la primaire écologiste. "Tout le monde souhaite que Nicolas joue un rôle important", confie un membre de la direction d'EELV.

Toute la question désormais est de savoir comment convaincre Nicolas Hulot de rester dans le jeu. La secrétaire nationale du parti, Cécile Duflot, déploie tous ses efforts pour limiter la casse. Après avoir rencontré Eva Joly, jeudi dernier, elle a eu Nicolas Hulot au téléphone.

"Il faut qu'Hulot participe à la campagne de Joly"

Yannick Jadot, le porte-parole de campagne d'Eva Joly, a réfuté lundi sur Europe 1 l'hypothèse d'une brouille entre les deux candidats. "Il n'y a pas eu tant de tensions et de mots si durs. A un moment, il y a eu une différenciation par les candidats de leurs visions", a-t-il affirmé. "Il faut absolument que Nicolas Hulot participe à la campagne d'Eva Joly et d'Europe Ecologie-Les Verts", a plaidé le député européen sur Europe 1.

Mais un rapprochement entre les deux ennemis d'hier aurait plus l'air d'une opération marketing, considère un proche de Nicolas Hulot. Tandis qu'un autre avoue ne pas l'imaginer sur scène aux côtés de l'ex-magistrate "pour parler baleine et petits oiseaux".

Mardi soir, les résultats officiels de la primaire seront annoncés à Paris. Peu de chance de voir Hulot et Joly, à La Bellevilloise, bras dessus-bras dessous. Pas plus qu'aux journées d'été des Verts prévues fin août à Clermont-Ferrand.