Ralliements à Macron : "Je ne m'attendais pas à autant de trahisons", déplore Hamon

  • A
  • A
Partagez sur :

Le candidat socialiste a dénoncé les positions des ténors socialistes se ralliant à Emmanuel Macron.

"Comment voulez-vous que les électeurs nous respectent, si nous ne respectons pas ce que les électeurs disent ?" Invité de la matinale spéciale d'Europe 1, Benoît Hamon est revenu sur les ralliements de ténors socialistes à Emmanuel Macron. "Je ne m'attendais pas à autant de trahisons", a déploré Benoît Hamon, vingt-quatre heures après le soutien de Jean-Yves Le Drian au candidat d'En Marche! Benoît Hamon a néanmoins expliqué ne pas en vouloir au ministre de la Défense. "Je ne lui en veux pas, car je n'attendais rien de lui", a lancé le candidat socialiste. 

"La logique, c'est qu'on respecte le vainqueur de cette élection." "La primaire, c’était une élection qui a rassemblé plus de deux millions de citoyens", a rappelé Benoît Hamon. "La logique, c'est qu'on respecte le vainqueur de cette élection. Ce qui me frappe, c'est qu'aujourd'hui, au moment ou le Front national, qui est un parti profondément anti-démocratique et qui est aux portes du pouvoir, on oublie jusqu'au principe le plus élémentaire qui consiste à respecter la démocratie", a fustigé le candidat socialiste.

>> Revivez la matinale spéciale avec Benoît Hamon