Raid : Urvoas fait son mea culpa
Urvoas © MAXPPP

Jeudi, en début matinée, le député PS avait vertement critiqué la lenteur du Raid. 

Des excuses en trois exemplaires. Le député PS Jean-Jacques Urvoas a dû présenter ses excuses, jeudi, après avoir critiqué la lenteur du Raid, alors que cette unité d'élite de la police passait justement à l'action à Toulouse. "Mon propos était malvenu et inadapté au contexte. Force est restée à la loi. Hommage au courage des hommes du Raid", a-t-il écrit à trois reprises sur le site Twitter. 


Tollé à l'UMP

Dans la matinée, le socialiste, spécialiste des questions de sécurité dans son parti, s'était en effet interrogé publiquement : "Si je comprends bien, le Raid n'est donc pas capable en 30 h d'aller chercher un individu seul dans un appartement?".


Une déclaration qui avait provoqué un tollé à l'UMP, Eric Ciotti qualifiant, notamment  de "scandaleuse" et "honteuse" son intervention. 

"Alors que les hommes du Raid risquent leur vie en ce moment le parti socialiste les attaque, c'est purement scandaleux", a lancé Ciotti avant d'asséner :La mise en cause du Raid par M.Urvoas, responsable de la sécurité du PS est honteuse, indigne et grotesque", a encore jugé M. Ciotti.Le suspect retranché à Toulouse, Mohamed Merah, soupçonné de sept meurtres, est mort après avoir résisté aux hommes du Raid qui progressaient jeudi dans son appartement, a-t-on appris de source policière.

>> Le PS Guedj demande la démission de Guéant