Raffarin pour une 2e journée de solidarité

  • A
  • A
Raffarin pour une 2e journée de solidarité
@ EUROPE1
Partagez sur :

INFO E1 - L’ancien Premier ministre y voit "le moyen de financer la dépendance".

La piste a été lancée par le gouvernement cette semaine : lancer une seconde journée de solidarité pour financer la dépendance des personnes âgées. L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, à l'initiative de la première journée de solidarité en date du lundi de Pentecôte, s'est dit favorable, samedi matin sur Europe 1 à cette idée.

"Je pense que c'est ce qu’il y aura de plus simple", a assuré l'ancien Premier ministre. "Je pense que nous avons beaucoup de RTT", a-t-il estimé.

"Je pense que c’est le moyen, en partie, de financer la dépendance" :



Raffarin : "on a beaucoup de RTT"par Europe1fr

Le Parti socialiste a estimé, pour sa part, que la piste évoquée par le gouvernement d'une seconde journée de solidarité pour financer la dépendance des personnes âgées s'apparentait à "un deuxième fiasco en vue".

Financer avec l'épargne des Français

Lors d'un débat interrégional sur la dépendance, début mai, la secrétaire d'Etat aux Solidarités et à la Cohésion sociale Marie-Anne Montchamp avait présenté sur Europe 1 quelques pistes de la réforme de la dépendance. Une des pistes principales soulevée par Marie-Anne Montchamp concernait l'épargne des Français, dont on pourrait "se servir comme d’une rente". "En France, il y a beaucoup, beaucoup d’épargne".

"Cela représente près de 1.300 milliards d’euros. Ce ne serait pas absolument scandaleux, plutôt que de le toucher en capital ou d’accroître cette épargne, qu'on puisse la mobiliser" comme rente si les Français le souhaitent, avait-elle détaillé.