"Qui sème la division récolte le socialisme"

  • A
  • A
"Qui sème la division récolte le socialisme"
Partagez sur :

Du message de Raffarin à Villepin à la menace de Pasqua après sa condamnation, retour sur les meilleures "petites phrases" de la semaine.

Promesse. "Ca ne fera pas trembler la République, ça fera trembler un certain nombre de personnages de la République". Charles Pasqua, à propos de sa demande de levée du secret défense sur le trafic d'armes vers l'Angola.

Assises du Modem. "Il y a moins de sièges à pourvoir que de postérieurs pour s'asseoir dessus". François Bayrou, président du MoDem, à propos des ambitions des candidats aux régionales.

Mimétisme. Le débat sur l'identité nationale, c'est "recherche Le Pen désespérément". Noël Mamère, à propos de la polémique sur l'initiative d'Eric Besson.

Merci! "Quand vous échappez à toutes les balles du peloton d'exécution, finalement, vous pouvez remercier le chef du peloton..." Jean-Pierre Grand, député UMP villepiniste, sur la main tendue de Dominique de Villepin à Nicolas Sarkozy à l'issue du procès Clearstream.

Giscardisme. "En giscardien historique, je dirais à Dominique qu'il faut qu'il se souvienne de cette phrase: ‘qui sème la division récolte le socialisme’". Jean-Pierre Raffarin à Dominique de Villepin.

Lapsus. "J'approuve totalement" le déplacement en Chine "de notre premier secrétaire" Xavier Bertrand, "euh... de notre secrétaire général". Jean-François Copé, chef de file des députés UMP, à propos de la signature d'un accord entre Xavier Bertrand et le Parti communiste chinois.

Pas de problème. "Je trouve que la France n'a pas de problème d'identité". Martin Hirsch, Haut commissaire aux solidarités actives, après le lancement par le gouvernement d'un débat sur l'identité nationale.

Profit. "Que les éditeurs scolaires s'inquiètent pour leur chiffre d'affaires, c'est le lot de toutes les professions." Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, après que les éditeurs scolaires eurent alerté sur la forte proportion de manuels obsolètes à l'école primaire.