Qui est Brigitte, l'épouse et pilier d'Emmanuel Macron ?

  • A
  • A
Qui est Brigitte, l'épouse et pilier d'Emmanuel Macron ?
Brigitte Macron a été ovationnée dimanche soir au Parc des Expositions à Paris, lors du discours d'Emmanuel Macron.@ AFP
Partagez sur :

Brigitte Macron ne fait pas que s'afficher auprès de son candidat de mari. Elle joue aussi un rôle de conseillère auprès de lui.

PORTRAIT

"Brigitte, Brigitte, Brigitte". Son prénom a résonné dimanche soir au Parc des Expositions à Paris, scandé par les militants venus écouter le discours d'Emmanuel Macron. Un discours prononcé après l'annonce des résultats du premier tour de l'élection présidentielle, le plaçant en tête face à Marine Le Pen, dans lequel il n'a pas manqué de remercier son épouse. "Aux millions de Françaises et de Français qui m'ont fait confiance en votant pour moi, je veux dire merci. (...) Aux miens, je veux dire merci, à ceux qui sont là, à ceux qui ne sont plus, car on ne fait rien de bien en oubliant qui l'on est et d'où l'on vient. A toute ma famille et à Brigitte !" Mais qui est celle qui partage la vie du candidat d'En Marche ! et qui pourrait devenir le 7 mai la prochaine Première dame ?

  • Son ancienne professeure de Français

Avant d'être l'épouse d'Emmanuel Macron, Brigitte Trogneux, 64 ans, est d'abord une professeur de français et de latin passionnée par son métier. C'est d'ailleurs dans le lycée dans lequel elle enseignait, à Amiens, qu'elle rencontre le jeune Emmanuel Macron en 1993. Elle anime alors un atelier de théâtre et Emmanuel Macron, de 24 ans son cadet, tombe amoureux d'elle. A la fin de son année de 1ere, alors qu'il part à Paris pour suivre sa classe de terminale, lelycéen de 16 ans lui assure qu'il l'épousera, confie-t-elle en avril 2016 au magazine Paris Match. "L'amour a tout emporté sur son passage et m'a conduite au divorce. Impossible de lui résister", assure-t-elle.

  • Une fille de chocolatiers

Brigitte Trogneux a grandi dans une famille aisée de six enfants. A Amiens, son nom est connu des habitants, rappelait en 2014, le Parisien. Sa famille bourgeoise est célèbre dans la commune pour ses chocolats et ses macarons.

  • Dès 2015, aux côtés de Macron

Quelques mois après la nomination d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie, en 2015, Brigitte décide de quitter son poste pour se consacrer à la carrière de son mari. "Au ministère de l’Economie, Brigitte participait déjà aux réunions de cabinet, recevait parfois à la place de son mari, organisait des dîners avec des personnalités, Fabrice Luchini ou Stéphane Bern, pour garnir le carnet d’adresses du couple", racontent les journalistes Solenn de Royer et Vanessa Schneider dans un article du Monde publié la semaine dernière.

  • Un rôle clé et discret dans la campagne

Brigitte Macron joue aujourd'hui un rôle clé aux côtés du candidat à la présidentielle. Elle est présente lors des réunions d'agenda, précise Le Monde, et assiste également à des réunions plus stratégiques, sans toutefois lui faire d'ombre. A Paris Match, Brigitte Macron confiait "débriefer" chaque soir avec son mari, souhaiter "être attentive à tout" et "faire le maximum pour le protéger."

En fait, le rôle de Brigitte Macron est multiple. Elle est à la fois "courroie de transmission, conseillère, vigie de l’agenda, maître des horloges", souligne Le Monde. Elle est aussi celle qui lui fait répéter ses discours, telle l'ancienne prof de théâtre qu'elle était, n'hésitant pas à rayer une partie de ses discours.

  • La caution "modernité" du candidat

Selon Solenn de Royer et Vanessa Schneider, Brigitte Macron permet à son mari d'apparaître "moins rigide" et plus moderne. Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à se servir de son histoire d'amour comme d'un argument pour justifier certaines prises de position, notamment sur le mariage pour tous. En février, on lui avait reproché d'avoir affirmé que les sympathisants de la "Manif pour tous" avaient été humiliés par François Hollande. Le candidat avait alors assuré qu'il n'avait pas de leçon à recevoir sur la famille, rappelle Le Monde, sachant que, lui même, n'avait pas de "famille classique".