Quand Yade tacle Douillet

  • A
  • A
Quand Yade tacle Douillet
@ DR/EUROPE1
Partagez sur :

La secrétaire d’Etat aux Sports attribue "la ceinture noire du ridicule" à l’ancien judoka.

Œil pour œil, dent pour dent ! Après les critiques formulées par David Douillet sur le manque de recul de la secrétaire d’Etat chargée des Sports sur la débâcle des Bleus, Rama Yade riposte. "Il mériterait la ceinture noire du ridicule", a-t-elle déclaré lundi matin sur Europe1.

"Je trouve qu'elles ont parfois manqué de recul, avec des réactions trop passionnelles. Mais c'est parce qu'elles aiment le sport. Les interventions, lorsque les plaies sont ouvertes, sont toujours très difficiles. Or, pour régler ce genre de choses, il faut vraiment prendre du recul et prendre de la hauteur", avait déclaré le député David Douillet en juin dernier au sujet de Rama Yade et de Roselyne Bachelot.

La secrétaire d’Etat aux Sports lui a répondu, lundi matin, "nous on ne commente pas, on travaille" :

Au sujet des déboires de l’équipe de France de football pendant la Coupe du monde en Afrique du Sud, Rama Yade a dit ne pas regretter ses propos sur les Bleus. "C’est mon travail de dire qu’il y a trop d’argent dans le football. J’étais même en deçà de la réalité", a-t-elle confié. "Ca fait un an que je suis en immersion dans le monde du football et je peux vous dire qu’il y avait des dysfonctionnements que j’avais notés. Mais je n’imaginais pas que ce serait une telle débâcle".

"Il n’est pas normal que 23 personnes remettent en cause l’image du football", a conclu la secrétaire d’Etat aux Sports, estimant également que la décision de Laurent Blanc de ne pas choisir les 23 pour le prochain match de la France contre la Norvège n’était pas une sanction de façade.

"Dès qu’on pense cyclisme, on pense dopage"

Rama Yade a également évoqué un "Tour de France extraordinaire", chassant les suspicions de dopage. "Vous savez le cyclisme est l’un des sports les plus contrôlés", a souligné la secrétaire d’Etat. "Dès qu’on pense cyclisme, on pense dopage", a-t-elle regretté.