Quand le FN souffle le chaud et le "tiède"

  • A
  • A
Quand le FN souffle le chaud et le "tiède"
Tout va bien entre le père et la fille.@ MAXPPP
Partagez sur :

Jean-Marie Le Pen raille les "tièdes" adhérents au Rassemblement Bleu Marine. Florian Philippot tempère.

Le Front national fête ses 40 ans vendredi, et Jean-Marie Le Pen est fier de son bébé. Dans un long entretien au site du Journal du Dimanche, le co-fondateur du FN, qui revient sur la genèse de son parti, n’a donc pu s’empêcher de railler ce Rassemblement Bleu Marine, porté par sa fille, qui fait de l’ombre à l’œuvre de sa vie.

Questionné sur cette association, dont les statuts ont été déposés et le site officiel lancé vendredi, Jean-Marie Le Pen, jamais avare d’une petite phrase, moquent les nouveaux ralliés à la cause nationaliste : "Le Rassemblement Bleu Marine sert à ceux qui ne veulent pas être au centre du réacteur, c'est pour les tièdes. Les chauds vont au FN." Gilbert Collard, devenu proche de Marine Le Pen mais qui refuse de prendre sa carte au FN, appréciera.

"Pour faire un bon repas, il faut du chaud et du froid"

Florian Philippot, interrogé sur cette sortie par Europe 1.fr, s’en amuse : "Jean-Marie Le Pen, comme il en l’habitude, s’est simplement fendu d’un bon mot. J’en ai un autre pour vous : pour faire un bon repas, il faut du chaud et du froid." Le conseiller de Marine Le Pen l’assure : il n’y a pas l’ombre d’un désaccord stratégique entre les deux Le Pen. "Jean-Marie Le Pen a compris notre logique de créer une association pour s’ouvrir à un plus large public. L’urgence de la situation économique impose une réponse, donc plus nous serons nombreux et plus nous seront forts. On a discuté de tout cela en bureau politique, il n’a pas été surpris", assure Florian Philippot.

Les élections municipales de 2014 se feront d’ailleurs sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine, annonce-t-il, comme pour les dernières législatives. Marine Le Pen franchira-t-elle le pas en transformant le nom du parti de son géniteur ? "L’idée de faire du Rassemblement Bleu Marine un parti politique n’a jamais été évoquée une seule fois !", jure le vice-président du FN.