PS : La Rochelle sifflera la fin de la récré

  • A
  • A
PS : La Rochelle sifflera la fin de la récré
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après une campagne estivale plutôt calme, les socialistes font leur rentrée vendredi.

5.000 inscrits - un record -, 350 intervenants, 400 journalistes accrédités et évidemment tous les ténors du PS. De vendredi à dimanche, les socialistes se réunissent à La Rochelle pour leur traditionnelle université d’été.

Pour le slogan de la rencontre, les socialistes n’ont pas eu à réfléchir longtemps : ils ont repris celui de leur programme pour 2012. Ce sera donc "le changement", a annoncé le parti, jeudi, avant de présenter les temps forts du rendez-vous.

Reste qu'à six semaines de la primaire (qui se tiendra les 9 et 16 octobre prochain), ce rendez-vous de La Rochelle aura un goût particulier cette année. Il sifflera le début de la dernière ligne droite avant ce vote d’octobre pour les six candidats à l’investiture.

Toujours pas de débat entre les candidats

Tous les regards seront donc braqués sur François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal, Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Jean-Michel Baylet. Mais inutile de chercher dans le planning où et quand se croiseront les candidats : à aucun moment, ils ne feront face. A aucun moment, ils ne débattront ensemble.

Les débats entre candidats - sujet épineux au PS qui craint des débordements - ne devraient pas intervenir avant les élections sénatoriales, prévues fin septembre.

A chacun son atelier

A La Rochelle, chaque candidat participera donc à une séance plénière : Martine Aubry débattra la première vendredi matin, sur "l'été européen ? la crise, l'euro". Manuel Valls s'exprimera l'après-midi sur un atelier plus animé : "revaloriser le travail, respecter les travailleurs".

Samedi, le favori des sondages, François Hollande entrera en scène et interviendra sur le thème de la "croissance durable, croissance partagée". Arnaud Montebourg lui emboîtera le pas sur "mondes en crises, les scénarios pour en sortir".

Enfin, Ségolène Royal a choisi le thème "société précaire, société indignée" pour s’exprimer, sujet raccord à celui de son livre qui doit sortir en septembre.

Jean-Michel Baylet, président du PRG, seul non-socialiste à se présenter à la primaire sera également présent.

Le retour des phrases assassines ?

A noter qu’en raison de la campagne Ségolène Royal ne fera pas l'ouverture comme les années précédentes en tant que présidente de la région d'accueil Poitou-Charentes. Et c'est Harlem Désir, premier secrétaire par intérim, qui fera la clôture dimanche.

Au terme d'une campagne estivale assez discrète, les candidats auront toutefois tout le loisir de s’exprimer, en on ou en off, dans les allées de La Rochelle. Les petites phrases assassines feront-elles le retour ? Benoît Hamon jure l’inverse. "Tout est fait pour que ça se passe bien. Après, il peut bien sûr y avoir un candidat qui bouscule ce joli ordonnancement"…