Programme de stabilité: "un revers très important pour Valls", selon Copé

  • A
  • A
Programme de stabilité: "un revers très important pour Valls", selon Copé
@ MaxPPP
Partagez sur :

RÉACTIONS - Pour le patron de l'UMP, les résultats du vote de mardi soir démontrent que "le compte n'y est pas, ce n'est pas documenté et ce n'est pas crédible"

L’INFO. Mardi soir, le programme de stabilité du gouvernement a été adopté par l’Assemblée nationale. Mais pour le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, les résultats du vote, et notamment les 41 abstentions d’élus socialistes, constituent "un vrai échec et une vraie fissure dans la majorité", a-t-il déclaré à la presse dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Pour le député-maire de Provins, "un Premier ministre qui perd 40 voix en trois semaines, je pense qu'on ne l'a jamais vu sous la Vème République. C'est la preuve que cette majorité ne tient plus et que le président de la République est dans l'incapacité à porter des réformes", a poursuivi cet ancien ministre.

"Une sanction profonde". Jean-François Copé ne le contredira pas. "C'est tout le paradoxe tragique pour la gauche : finalement, Manuel Valls a subi un revers très important avec ses 41 abstentions dans son propre parti alors même que les mesures qu'il propose sont très loin des effets d'annonce. Objectivement, s'il y avait eu des réformes de structures, j'aurais été à ses côtés naturellement parce que c'est pour le bien de la France. Mais ses mesures, c'est : on rationne les Français sans changer le modèle. Ce n'est pas viable", a déclaré l'élu de Meaux, mercredi sur sur LCP..

Pour lui, le plan d'économies de 50 milliards d'euros de Manuel Valls est "une sanction profonde d'une stratégie qui a été adoptée par le Parti socialiste français depuis une quarantaine d'année qui a consisté à faire une alliance totale avec ce qu'ils appellent la gauche de la gauche, c'est-à-dire l'extrême gauche".

QUI VOTE QUOI - Plan de stabilité: qui votera le texte de Manuel Valls ?

DECRYPTAGE - Valls et les députés, un jeu de rôle

FRONDE - Programme de stabilité : ces trois députés PS ne le voteront pas

INFO E1 - Retraites : le coup de pouce serait un "crédit d’impôt"

COHABITATION - Plan d’économies : des élus de droite disent "pourquoi pas"

PRÉCISIONS - Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans