Professions de foi des candidats : 900 intérimaires recrutés pour la mise sous pli

  • A
  • A
Professions de foi des candidats : 900 intérimaires recrutés pour la mise sous pli
L'envoi des professions de foi doit se faire en un temps record pour qu'elles soient lues à temps. (Image d'archive)@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

De nombreux intérimaires vont être chargés de mettre sous pli les professions de foi des candidats aux élections présidentielles et législatives. Le tout en un temps minimum.

Les campagnes présidentielle et législative peuvent créer de l'emploi. Plus de 900 intérimaires vont en effet être recrutés la semaine prochaine à Gétigné, près de Clisson, en Loire-Atlantique, pour mettre sous pli les professions de foi, ces petits documents dans lesquels les candidats à une élection expliquent pourquoi ils se présentent.

Cadence de 120 plis par heure. Ce sont uniquement les seconds tours qui exigent cette main d'oeuvre pléthorique. Pour les législatives, qui auront lieu les 11 et 18 juin prochains, les sociétés chargées de réaliser la mise sous pli ne disposent par exemple que de 30 heures pour expédier deux millions et demi de professions de foi.

"Avec leur délais très courts, les seconds tours nous imposent de compenser la non-mécanisation par du personnel qui peut le faire manuellement", explique Laurent Gicquel, directeur d'Asap diffusion, qui dresse la liste des conditions à remplir pour postuler : "On a besoin qu'ils sachent lire et écrire et qu'ils ne fassent pas volontairement une omission d'un candidat en mettant de côté leurs engagements politiques, le temps de ce travail. On leur demande également une cadence précise de 120 plis par heure. Si le personnel s'arrête pendant une minute, ce sont 600 à 700 plis qui ne seront pas acheminés."

Les cueilleurs de muguet appelés ? Ce recrutement atypique va s'opérer avec le concours de Pôle Emploi, trois agences d'intérim et l'université de Nantes. Au total, les intérimaires seront appelés pendant cinq jours en mai et juin. Dans une région où 4.000 personnes cueillent le muguet nantais, certains d'entre eux pourraient bien passer de la mise en botte à la mise sous pli.