Primaire EELV : "une forme de suicide, un peu Temple Solaire"

  • A
  • A
Primaire EELV : "une forme de suicide, un peu Temple Solaire"
Pour Placé, EELV va sans doute au final choisir pour la présidentielle 2017 le candidat le moins connu.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Jean-Vincent Placé, qui a quitté ce parti en 2015, voit dans l'élimination de la primaire de Cécile Duflot "le côté coupeurs de têtes des Verts". 

Jean-Vincent Placé, secrétaire d'État chargé de la Réforme de l'État, a dénoncé jeudi "une forme de suicide, un peu Temple solaire" d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) après l'élimination de Cécile Duflot au premier tour de la primaire des écologistes pour 2017.

"Le côté coupeurs de tête des Verts". Cécile Duflot "paie surtout l'ingratitude des Verts", a déclaré sur France 2 Jean-Vincent Placé, qui a lui-même quitté EELV en 2015. "C'est ça qu'elle paie, le côté coupeurs de tête des Verts qui continuent un peu dans une forme de suicide collectif, un peu Temple solaire, quoi. C'est-à-dire qu'on continue dans la secte et puis on essaie de qualifier deux personnes que personne ne connaît". Les eurodéputés Yannick Jadot et Michèle Rivasi, vue comme une invitée surprise, se sont qualifiées mercredi pour le second tour de la primaire organisée par EELV, deux personnalités peu connues du grand public qui ont éliminé la favorite, Cécile Duflot.

Un "aspect sectaire". "On voit bien cet aspect sectaire dans ce choix", a jugé Jean-Vincent Placé, estimant qu'au-delà de ses "divergences de fond" avec Cécile Duflot, elle est "de loin la meilleure". "Et puis d'autre part depuis 10 ans c'est surtout quelqu'un qui les avait sortis de l'ornière, du trou dans lequel ils étaient. C'est plutôt triste".

Jadot pas favori, selon Placé. Yannick Jadot est-il le favori ? "Il est un peu plus connu que Mme Rivasi, donc j'ai l'impression qu'ils vont éliminer encore celui qui est le plus connu", a prédit Jean-Vincent Placé, qui soutient François Hollande dans la perspective de 2017.