Primaire de la gauche : "On a l’impression que les candidats n’y croient pas eux-mêmes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour notre éditorialiste Robert Namias, les candidats à la primaire de la gauche ont semblé résigné lors des deux premiers débats. 

L'AVIS DE

Le dernier débat de la primaire de la gauche avant la premier tour, jeudi soir, va offrir une ultime occasion aux sept candidats de faire la différence. Mais notre éditorialiste Robert Namias a senti une forme de résignation lors des deux précédents débats. "On a l’impression qu’ils n’y croient pas eux-mêmes. Comment voulez-vous mobiliser les électeurs de gauche en donnant soi-même le sentiment qu’on n’y croit pas vraiment ?", s'est-il interrogé lors du Débat des Grandes Voix, jeudi après-midi sur Europe 1.

"Peut-être qu’il se passera quelque chose qu’il ne s’est pas passé jusqu’ici." "Il n’y avait rien qui laissait penser que l’un d’entre eux voulait gagner. Peut-être qu’il se passera quelque chose ce soir qu’il ne s’est pas passé lors des deux autres débats", a poursuivi Robert Namias. Un sondage Ipsos-Sopra Stera publié jeudi place le candidat socialiste en cinquième position au premier tour de la présidentielle. Que le vainqueur soit Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon, ils ne recueilleraient qu’entre 5 et 10% des voix, derrière Jean-Luc Mélenchon.