Primaire de la droite : Poisson veut "libérer la France de Mai 68"

  • A
  • A
Primaire de la droite : Poisson veut "libérer la France de Mai 68"
Jean-Frédéric Poisson est le seul candidat assuré jusqu'ici de participer à la primaire puisque, n'appartenant pas aux Républicains, il n'est pas soumis aux mêmes règles de parrainages que ses concurrents.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Dans une plaquette publiée vendredi, le député apparenté LR des Yvelines, candidat à la primaire de la droite, détaille ses propositions pour "protéger la famille" et "lutter contre la pauvreté".

Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate (PCD) et "candidat officiel à la primaire de la droite et du centre" pour 2017, propose "douze réformes-cadres pour agir en vérité" et "libérer la France" de l'esprit de Mai 68. Selon Jean-Frédéric Poisson, seul candidat assuré jusqu'ici de participer à la primaire puisque, n'appartenant pas aux Républicains, il n'est pas soumis aux mêmes règles de parrainages que ses concurrents, l'heure est venue "d'enterrer cet esprit soixante-huitard, fossoyeur depuis presque 50 ans de la vitalité française". Dans une plaquette qui vient d'être publiée, il liste ses propositions : "protéger la famille", "rétablir les conditions de confiance des acteurs économiques", "doter la France d'une défense nationale forte", "lutter contre la pauvreté", "réformer l'Europe pour ne pas avoir à quitter l'Union européenne"...

"Atteintes à la liberté des familles". Chacune des propositions est présentée en deux volets : l'un pour "dire la vérité" aux Français, l'autre pour dire comment "agir". Ainsi, pour "protéger la famille et la valeur de la vie humaine", il faut dire que "l'unité de notre peuple est durement remise en cause par la crise économique et sociale, mais que cette dimension n'est pas la seule raison de notre fragilité". En cause selon lui: "les atteintes permanentes à la liberté des familles", "le recours systématique à l'avortement", "la possibilité de faire mourir légalement des patients".

Abrogation du Mariage pour tous... Selon ses propositions, "la loi dite 'Mariage pour tous' est abrogée, le code pénal est renforcé pour activer la lutte contre la pratique des mères porteuses. La France propose aux Nations Unies l'interdiction mondiale de cette pratique".  Il propose également la suppression du statut de la fonction publique en dehors des fonctions régaliennes. "Le Ministère de la Culture et de la Communication est supprimé" et ses responsabilités "transférées au Premier Ministre". Autres propositions: l'abrogation des lois mémorielles, l'inscription des racines chrétiennes dans la Constitution, la fin de l'immigration massive et non choisie, avec l'instauration du droit du sang et la suppression du regroupement familial systématique, la lutte contre l'islamisme, "en associant les musulmans de France". "Le Conseil français du culte musulman est supprimé".

... et impôt pour tous. Sur le plan économique et social, le candidat préconise la révision du code du travail, avec "primauté à la négociation par branche", l'impôt pour tous "même si c'est, pour les plus modestes, de manière symbolique", "un plan de mobilisation nationale et de lutte contre la pauvreté". La France quitte le commandement intégré de l'Otan, "le service national et universel est rétabli", pour dix mois. Enfin, Jean-Frédéric Poisson propose également que le mandat présidentiel devienne "un septennat unique et non renouvelable", et que le nombre de députés soit ramené à 400, au lieu des 577 actuels.