Primaire de la droite : 4,27 millions de votants au 1er tour, selon les résultats définitifs

  • A
  • A
Primaire de la droite : 4,27 millions de votants au 1er tour, selon les résultats définitifs
4.272.880 personnes ont voté dimanche au premier tour de la primaire de la droite et du centre.@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Le premier tour de la primaire de la droite et du centre a attiré 4,27 millions d'électeurs, selon les résultats définitifs publiés mercredi.

Les résultats définitifs sont tombés. Le premier tour de la primaire de la droite, dimanche dernier, a réuni 4.272.880 votants, selon les chiffres publiés mercredi sur le site de la Haute autorité en charge de l'organisation du scrutin. Les résultats officiels du premier tour, qui a vu François Fillon (44,1%) devancer largement Alain Juppé (28,6%) et Nicolas Sarkozy (20,7%), seront communiqués mercredi dans la journée.

Participation massive. La barre fatidique des quatre millions d’électeurs a été franchie à 10 heures lundi matin, alors que 94% des bureaux de vote avaient communiqué leurs résultats. Au total, 4,3 millions d'électeurs ont donc participé au scrutin. À titre de comparaison, le premier tour de la primaire socialiste, en 2011, avait réuni 2,6 millions d’électeurs. Des files d'attentes s'étaient formées dès l'ouverture des bureaux, dimanche à 8h, notamment dans les grandes villes où l'attente a atteint, voire dépassé, une heure par endroits.

15% des électeurs seraient de gauche. Parmi les électeurs, des sympathisants de gauche ont également fait le déplacement. Selon les estimations de l’institut Elabe pour BFM TV, seulement six électeurs sur dix à s'être déplacés dimanche sont identifiés comme venant de la droite et du centre. 15% seraient de gauche, 14% sans préférence partisane et 8% seraient affiliés au Front national.

La mobilisation, clef du second tour. Une mobilisation qui a visiblement profité à François Fillon, qui affrontera donc Alain Juppé, dimanche prochain, dans la peau du favori. Mais la participation, justement, pourrait être l’une des clefs de ce nouveau scrutin.