Pour Aubry, "appeler à voter Macron est au-dessus de ses forces", selon un proche

  • A
  • A
Partagez sur :

Soutien de Benoît Hamon pour le premier tour, la maire de Lille reste soigneusement à distance d'Emmanuel Macron. Au risque d'agacer.

Un tweet pour faire barrage au FN... Et puis s'en va. Après la sanction encaissée par le socialiste Benoît Hamon, Martine Aubry n'a pas appelé expressément à voter en faveur d'Emmanuel Macron. Il faut dire que la maire de Lille n'a jamais caché son hostilité envers l'ancien ministre de l'Economie. Malgré tout, son silence laisse perplexe certains ténors du Nord. A commencer par Patrick Kanner qui lance l'offensive, atterré par l'attitude de Martine Aubry. "Elle n'est pas à la hauteur des enjeux", insiste le ministre de la Ville.  

Réminiscences du "ras le bol". Problème dans les rangs aubrystes : "Appeler à voter Macron est au-dessus de ses forces", confie son entourage. Lors du quinquennat Hollande, Martine Aubry n'a jamais eu de mots assez durs pour critiquer l'action du ministre de l'Economie. "Macron, comment vous dire ? Ras le bol", lançait-elle ainsi fin 2015.

"Le message aurait pu être plus clair." Dans son silence, Martine Aubry ne veut sans doute pas braquer les 30% d'électeurs qui ont voté Mélenchon dans sa ville. Pourtant, lors des régionales, elle avait appelé à voter en faveur du Républicain Xavier Bertrand pour battre Marine Le Pen. Dommage que son message ne soit pas aussi clair, reconnaît Christophe Itier, porte-parole d'En Marche! dans le Nord. "Le message aurait pu être plus clair, mais le fait de dire 'j'appelle à faire barrage au Front national' induit forcément qu'elle va voter Emmanuel Macron", tempère le porte-parole. 

"Chacun en répondra en son âme et conscience." Qui poursuit, plus grave : "On peut ne pas partager le projet d'Emmanuel Macron, là ce qui est en jeu c'est autre chose. Ce sera grave si demain Marine Le Pen l'emporte, ou si le score est extrêmement serré. Chacun en répondra en son âme et conscience." Un proche de Martine Aubry se veut rassurant pourtant. "Bien sûr qu'elle votera pour Emmanuel Macron, mais cela restera dans le secret de l'isoloir".