Présidentielle : Le Drian a annoncé à des élus bretons son soutien à Macron

  • A
  • A
Présidentielle : Le Drian a annoncé à des élus bretons son soutien à Macron
Emmanuel Macron enregistre un soutien de poids en la personne de Jean-Yves Le Drian.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé jeudi à des élus bretons son soutien au candidat d'En Marche! à la présidentielle.

Jean-Yves Le Drian a annoncé jeudi à des élus du Conseil régional de Bretagne qu'il apportait son soutien à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle, ont indiqué plusieurs proches du ministre de la Défense.

Le président du Conseil régional de Bretagne et homme fort du gouvernement, qui est un proche historique du président François Hollande, a expliqué son choix lors d'une réunion dans l'après-midi de son exécutif régional. Il le dévoilera publiquement dans une interview à Ouest-France à paraître vendredi.



Un secret de polichinelle. Jean-Yves Le Drian, 69 ans, ministre de la Défense depuis le début du quinquennat Hollande, a expliqué aux élus bretons son choix -qui était un secret de polichinelle depuis plusieurs semaines- en faisant notamment valoir "le danger pour la France" que représenterait la victoire de Marine Le Pen (FN) à la présidentielle, soulignant qu'il ne voulait pas laisser courir quelque "risque" que ce soit pour le pays.

Le ministre a également noté, selon ses proches, qu'il se retrouvait dans "les grandes priorités" développées par le candidat d'En Marche! et qu'il partageait son "engagement européen". Il a aussi mis en avant "les similitudes" entre ce que Emmanuel Macron veut faire au niveau national et ce que lui-même met en oeuvre au niveau régional, en Bretagne.

Un ralliement "pas acceptable". Plus tôt jeudi, Benoît hamon a dénoncé le ralliement du ministre à Emmanuel Macron, estimant que Jean-Yves Le Drian s'affranchissait du vote des électeurs de la primaire PS.

"Jean-Yves Le Drian ne respecte pas le vote des électeurs de gauche qui, y compris dans le Morbihan, ont largement désigné Benoît Hamon comme leur candidat pour cette élection présidentielle. Il n'est pas acceptable, en démocratie, que des responsables politiques ne s'accommodent du vote des électeurs que lorsque celui-ci leur convient", ont écrit les porte-parole du candidat PS, dans un communiqué.