Présidentielle : la soirée de Macron à La Rotonde fait polémique

  • A
  • A
Présidentielle : la soirée de Macron à La Rotonde fait polémique
Emmanuel Macron a rassemblé ses équipes et ses soutiens à La Rotonde, dimanche soir, après sa qualification pour le second tour.@ AFP
Partagez sur :

En choisissant de fêter sa victoire du premier tour dans cette brasserie parisienne, le candidat d'En Marche! s'est attiré de nombreuses critiques.

Une brasserie célèbre et un début de polémique. La soirée électorale d'Emmanuel Macron au soir du premier tour de la présidentielle fait des vagues. Le candidat d'En Marche! s'est en effet rendu à La Rotonde, un restaurant du 6e arrondissement de Paris, pour célébrer sa qualification face à Marine Le Pen. Il n'en fallait pas plus pour que certains responsables politiques s'indignent.

Critiques à droite comme à gauche. À droite, Sébastien Chenu, délégué national du Rassemblement Bleu Marine, a dénoncé un "petit Fouquet's, avec le showbiz". "On a vu cette France du bling bling qui revenait", s'est-il indigné sur Europe 1. "Les Français ne veulent plus voir ça et c'est le marqueur d'Emmanuel Macron : les start-ups, le champagne, les paillettes, non merci." Le maire LR de Tourcoing, Gérald Darmanin, a pointé une attitude "indécente au moment où l'extrême droite est au second tour". À gauche, c'est David Cormand, numéro un d'EELV, qui a jugé cette "fête assez indigne".

Une brasserie appréciée par le candidat. La Rotonde n'a pas été choisie par hasard par Emmanuel Macron. Cette brasserie typiquement parisienne, qui célèbre la cuisine française traditionnelle en servant des escargots au beurre d'ail et un magret de canard rôti, est l'un des restaurants préférés du candidat, qui venait régulièrement y dîner avec sa femme avant de se lancer dans la conquête de l'Élysée. Par ailleurs, c'est également là que François Hollande avait célébré sa victoire à la primaire socialiste de 2011. Là, aussi, que Ségolène Royal avait digéré sa défaite dès le premier tour lors de cette même primaire.

46 euros entrée-plat-dessert. L'entourage d'Emmanuel Macron s'est empressé de prendre sa défense au lendemain de la soirée. Le maire de Lyon et fidèle soutien, Gérard Collomb, a ainsi posté le menu du restaurant sur Twitter pour montrer que les prix, dans la moyenne de ceux d'une grande brasserie parisienne, n'avaient rien d'extravagants –et, surtout, sont moins élevés qu'au Fouquet's.



Lundi sur Europe 1, Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche!, a enfoncé le clou. "Le repas coûtait 46 euros entrée-plat-dessert", a-t-il souligné. 

"Un événement sympathique avec ses soutiens". Si vous n'avez pas compris que c'était mon plaisir ce soir, d'inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, c'est que vous n'avez rien compris à la vie", a rétorqué Emmanuel Macron au micro d'Europe 1. D'autres responsables d'En Marche! ont souligné qu'il ne s'agissait pas là d'une fête de victoire. "Il voulait juste organiser un événement sympathique avec ses soutiens", explique Sylvain Fort, responsable de la communication d'Emmanuel Macron, à FranceInfo. "Ça fait neuf mois qu'on mange des sandwichs, on était contents d'aller au restaurant."