Présidentielle : l'Essentiel de 23h

  • A
  • A
Présidentielle : l'Essentiel de 23h
@ CAPTURE D'ECRAN TF1
Partagez sur :

Europe1.fr vous livre les toutes dernières infos de la soirée du 1er tour.

Vous avez loupé un épisode ? Pas de problème, Europe1.fr vous livre l'essentiel des dernières infos de cette soirée du premier tour en 3 minutes chrono.

# Les chiffres : Hollande à 27,95% et Sarkozy à 26,86%, selon l'Intérieur.

Selon les chiffres partiels transmis par le ministère de l'Intérieur à 22h55, sur 38 millions de bulletins dépouillés, François Hollande a obtenu plus de 8,4 millions de voix, soit 28,10% des suffrages, contre 8,1 millions à Nicolas Sarkozy, soit 26,98%. Marine Le Pen obtient 5,6 millions de suffrages (18,76%), suivie par Jean-Luc Mélenchon, qui recueille 3,2 millions de voix (10,89%). François Bayrou est à 2,7 millions de voix (9,19%). Aucun autre candidat ne passe la barre du million de voix. Jacques Cheminade est bon dernier avec à peine 75.958 votes.

# Le sondage : François Hollande élu au second tour

Arrivé en tête du premier tour, François Hollande battrait Nicolas Sarkozy au second tour, avec 54,5% contre 45,5% des voix, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat. Le candidat socialiste bénéficie largement du report des voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon tandis que le président sortant pioche dans les électeurs de Marine Le Pen. Ceux qui avaient choisi François Bayrou sont en revanche beaucoup plus indécis.

# Le débat sur le débat : les sarkozystes décrient les hésitations des socialistes

Alors que François Hollande a déjà refusé les trois débats d'entre deux tours proposés par Nicolas Sarkozy, les partisans du président sortant critiquent les tergiversations des socialistes. "Vous voulez la tradition quand cela vous arrange, le changement quand cela vous arrange", a dit Rachida Dati sur Europe 1. "François Hollande esquive depuis des mois la confrontation", a ensuite accusé Nathalie Kosciusko-Morizet sur France 2. "François Hollande est tous les jours sur le terrain", a rétorqué Martine Aubry

# Le mot de la soirée : Rama Yade invente le "précariat"

Sur le plateau de France 2, l'ancienne ministre Rama Yade a estimé que "les Français s'inquiètent du précariat dans la société". Un néologisme qui n'a pas échappé aux internautes, notamment sur Twitter. "Qu'on l'élise à l'Académie française et qu'on en parle plus", écrit ainsi Caribou Grand Nord. "Elle a du entendre ça pendant son bref passage triomphal à l'UNESCO", moque de son côté Jérôme Godefroy. D'autres comparent ce nouveau mot à la "bravitude" de Ségolène Royal.